RDC: «Laisser la Ceni jouer véritablement son rôle», plaide André Pungwe

Le Vice Président de la Ceni, André Mpungwe lors de la clôture de l’atelier de formation organisé par la commission pour la supervision des élections(Case) le 4/03/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), André Pungwe, a estimé mercredi 11 mars qu’il fallait laisser son institution jouer son rôle pour qu’il y ait des élections transparentes et crédibles en RDC. « La meilleure solution pour les élections transparentes, crédibles et apaisées consiste à laisser la Ceni jouer véritablement son rôle de régulateur des élections en RDC », a-t-il déclaré à l’occasion de la remise de la liste des partis politiques à la commission électorale.

André Pungwe est également revenu sur les contraintes liées à l’organisation des prochaines élections évoquées lors de la publication du calendrier électoral. Pour lui, ces contraintes ne rendent pas incertaine la tenue de ces élections.

(Re)lire: Calendrier électoral en RDC: les défis et les contraintes

« Les contraintes externes liées à la mise en œuvre du calendrier des élections de 2015-2016 ne consistent pas à rendre incertaine la tenue effective des élections. Au contraire, il s’agit d’une transparence dans le processus électoral pour inviter la société congolaise à entamer un plaidoyer efficace en vue des solutions idoines quant à ce », a argumenté le vice-président de la Ceni.

Il a aussi plaidé pour l’implication de tout le monde pour la tenue des prochaines élections dans les délais constitutionnels.

« À ceux qui se demandent encore si le calendrier est susceptible de nous amener à des élections transparentes dans les délais constitutionnel, nous répondons qu’il est plutôt temps que tout le monde s’implique pour cet objectif, gage de la maturité politique du peuple congolais », a-t-il fait savoir.

Au cours de cette cérémonie, le ministre de l’Intérieur a remis à la Ceni la liste des partis politiques agréés. Evariste Boshab a affirmé que sur cette liste figurait 477 partis et une trentaine des regroupements politiques reconnus par l’état congolais.

Seize nouveaux partis se sont ajoutés sur la liste établie en 2011.

Sans en dire davantage, Evariste Boshab a indiqué que l’on s’en tenait à la loi, seuls trois partis politiques serait en ordre pour se présenter aux élections prochaines.

La liste des partis politiques remis à la Ceni mercredi n’a pas été rendue publique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner