Plaidoyer pour la permutation des magistrats civils d'Aru

Des magistrats lors de l’inauguration du nouveau Palais de justice le 20/02/2015 à Kinshasa par le président de la République Joseph Kabila. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le premier président de la Cour d’appel de Kisangani, Noël Bakila propose la permutation de tous les magistrats civils en poste au tribunal de paix d’Aru, territoire situé à près de 300 km au Nord de Bunia (Province Orientale).

Il a fait cette proposition, jeudi 12 mars, au lendemain des actes de vandalisme que la population a commis sur des bâtiments de l’administration publique de ce territoire.

Cet haut magistrat estime que les magistrats civils semblent avoir perdu la confiance de la population locale à Aru.

Noel Bakila a indiqué que les meubles, les ordinateurs ainsi que les archives judiciaires de cette institution judiciaire ont été détruits.

Le premier Président de la Cour d’appel de Kinshasa a dénoncé cet acte qui, selon lui, a un impact négatif sur le fonctionnement de la justice dans le territoire d’Aru.

«Lorsqu’on saccage un tribunal, les gens ont toujours tendance à dire qu’on veut sanctionner parce qu’il y a eu une mauvaise distribution de la justice or ce n’est pas toujours le cas. Ca peut être aussi l’occasion pour les délinquants d’aller récupérer les dossiers qui les concernent», a expliqué Noël Bakila.

Pour lui, il est nécessaire que les magistrats civils de ce territoire soient permutés du fait leur sécurité est en danger.

Le dysfonctionnement de la justice dans le territoire d’Aru a été longtemps décrié par la société civile de ce territoire.

Le président de cette structure, Héritier Ahundo a notamment dénoncé la justice à double vitesse appliquée dans ce territoire.

« Si vous avez l’argent, vous gagnez le procès et sans argent on vous jette en prison sans même vous entendre sur PV», s’est plaint Héritier Ahundo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner