5 millions de personnes visées par le programme « Ecole et village assainis »

A gauche; le ministre de la Santé publique, Kabange Numbi, lors du lancement officiel de la phase 2 du programme école et village assainis le 20/03/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La deuxième phase du programme « Ecole et village assainis » a été lancée vendredi 20 mars à Kinshasa. Elle va s’étendre jusqu’en 2017. Ce programme vise à faciliter l’accès des populations à l’eau potable et à l’utilisation des latrines hygiéniques en milieu rural et périurbain. Plus de 5 millions de personnes vivant dans plus de 6 000 villages sont ciblées par ce programme.

Un objectif à atteindre d’ici 2017, a fait savoir le coordonnateur national  du programme Village assaini.

Le rapport de la première phase de ce programme qui a couvert la période 2008-2012 fait état de 1 000 écoles et 2 850 villages certifiés assainis.

Certaines organisations qui prennent part à ce programme estiment qu’il faudrait corriger certaines faiblesses de la première phase.

Mano Ntayingi, directeur suivi et évaluation de l’ONG Ima World Health, propose notamment la construction des citernes pour conserver l’eau de pluie dans des villages.

« Nous encourageons des méthodes où des villages peuvent accepter la construction des citernes en utilisant des toitures pour capter l’eau de pluie », explique-t-il.

Le ministre de la Santé, Félix Kabange Numbi, qui a lancé cette deuxième phase du programme « Ecole et village assainis » recommande qu’au cours de cette phase soit pris en compte l’assainissement des villages qui ont été affectés par l’épidémie d’Ebola.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner