Province Orientale: paralysie des services publics à Baye

Plus de 5 000 creuseurs clandestins ont envahi les installations de la compagnie minière Chemical Africa. Photo Radio Okapi/Jean ngandu

Les activités tournent, depuis trois jours, au ralenti dans les services étatiques de Baye, poste d’encadrement administratif dans le territoire de Bondo, à plus de 500 km de Kisangani (Province Orientale). Le chef de poste de mines de Baye accuse des agents et fonctionnaires de cette contrée d’avoir abandonné leurs bureaux pour chercher de l’argent d’une autre manière dans un puits d’or découvert reccemment.

La société civile locale qui dénonce ce mouvement irrégulier des agents de l’Etat vers les carrières d’or affirme qu’il s’agit notamment des  services de l’environnement, de la DGM, des hydrocarbures, de la police ainsi que l’armée.

Selon la même source, une fois qu’il y a découverte d’un puits d’or dans cette contrée, ces agents ont l’habitude d’abandonner leurs postes de travail pour se présenter dans les carrières d’exploitation artisanale d’or.

Ces agents obtiennent illégalement quelques grammes d’or auprès des creuseurs artisanaux. Le chef de poste de Mines à Baye qualifie d’inacceptable cette situation.

Pour lui, la présence d’un grand nombre d’agents de l’Etat dans les foyers miniers perturbent le bon fonctionnement des activités et poussent certains exploitants artisanaux à travailler dans la clandestinité.

A (re) Lire: Province Orientale: les militaires quittent une carrière minière à Baye

Selon ce responsable des Mines, certains des agents de l’Etat qui avaient abandonné leurs postes de travail ont commencé à y retourner petit à petit vendredi et d’autres sont encore la carrière d’or.

On rappelle que quatre personnes avaient trouvé la mort, en septembre 2014, dans le foyer minier de Matali, au poste d’Etat de Baye, en territoire de Bondo.

Selon l’administrateur de ce territoire, Floribert Ekili, une seule personne seulement était sortie indemne dans cet accident.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner