Nord-Kivu: la présence des FDLR crée la panique dans 2 villages de Lubero

3 décembre 2014. Beni, Nord Kivu, RD Congo : Des soldats des Forces armées de la RD Congo en patrouille pour sécuriser la ville contre les attaques des groupes armés. Photo MONUSCO/Abel Kavanagh.

Une panique a gagné les habitants des localités de Bukomerwa et Mighobwe, en territoire de Lubero (Nord-Kivu) à la suite de la présence d’une dizaine de rebelles FDLR autour de leurs villages. Selon des sources de la région, ces rebelles rwandais, bien armés, ont pris position dans les champs des populations de ces deux localités situées à environ 200 km de Goma.

Des sources administratives de la région affirment que ces FDLR ont même récolté les produits des champs des habitants de Matsiva, un autre village voisin.
Craignant une attaque imminente de l’armée congolaise, les rebelles approchent des villages du sud de Lubero dans le but de se mêler à la population civile, indiquent pour leur part des  sources sécuritaires.
Les responsables de l’armée dans cette zone affirment avoir pris toutes les dispositions pour protéger la population du Sud de Lubero.
Les FARDC ont lancé fin janvier dernier une opération militaire contre les rebelles rwandais des FDLR refractaires au désarmement volontaire. Le général Léon Mushale, le commandant de la troisième zone de défense de l’armée congolaise a déclaré mardi dernier que l’armée a délogé les FDLR de 35 localités dont 21 sont situées au Sud-Kivu et 14 dans la partie sud du parc des Virunga, au Nord-Kivu. La même source avait précisé que les militaires congolais ont également neutralisés 237 rebelles FDLR dont 13 ont été tués.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner