Kinshasa: toujours pas de reprise du train le train urbain Ouest

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

Le train urbain sur la ligne ouest de Kinshasa – entre la gare centrale et Kinsuka – n’est toujours pas mis sur les rails deux ans après son annonce et après la démolition des maisons qui longeaient la voie ferrée. La Société congolaise des transports et des ports (SCTP) a affirmé, mardi 21 avril, toujours attendre un deuxième décaissement par le Gouvernement de l’ordre de 1,3 million dollars américains, soit 50% du coût total.

Le premier décaissement avait notamment permis de faire le décapage de la voie ferrée et de construire des murs de soutènement à certains endroits de la ligne. Le deuxième décaissement quant à lui se fait toujours attendre.

«Le 12 mars 2015, le ministre des Transports avait écrit au Premier ministre pour demander ce décaissement-là. Et à ce jour, le document se trouve sur la table du Premier ministre», a indiqué Martin Lukusa, directeur du chemin de fer interurbain à la SCTP.

Le blocage de la situation n’est pas que financier. Martin Lukusa évoque aussi des pesanteurs politiques:

«Le problème n’est pas que lié à l’argent mais il y a aussi beaucoup de chose qui se sont passées. A la fin de l’année 2014, il y a eu la […] Concertation nationale qui avait fait que tous les mouvements financiers avaient été gelés. Le temps qu’on lève les mesures, le temps que le gouvernement se mette en place. Tout ça, il faut le mettre en ligne de compte.»

Entre-temps, sur terrain, les rails qui avaient été décapés sont de nouveau engloutis par endroit, sous le goudron. C’est le cas de l’avenue libération ex-24 Novembre dans la commune de Lingwala. En outre, il y a de nouvelles constructions qui sont érigées sur l’espace du train à Kintambo Magasin, par exemple.

La Société commerciale des transports et des ports met en garde contre ces constructions anarchiques. Elle avertit que quand le train sera prêt, les nouvelles constructions seront détruites.

Une centaine de familles étaient restés sans abris après la destruction de leurs habitations, mercredi 18 juillet 2012, par la police le long de la voie ferrée, au croisement des avenues Wangata et Usoke jusqu’à l’avenue Kasa-Vubu, à Kinshasa.

L’ancienne voie ferrée, dont certains rails ont été arrachés, reliait la gare centrale, dans la commune de la Gombe, au quartier Kinsuka, à Ngaliema.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (85)
Ceni (85)
RDC (73)
élection (64)
Elections (64)
FARDC (45)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (32)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)