Province Orientale: tension à Bekeni suite à la nomination du nouveau chef de secteur

Carte de Bafwasende en Province Orientale

Une tension sociale est observée depuis lundi 4 mai dans le secteur de Bekeni Kondolole, en territoire de Bafwasende (Province Orientale) suite à la nomination du nouveau chef de secteur par l’autorité provinciale. Certains habitants de cette contrée ont empêché le nouveau promu d’accéder à son bureau et appellent l’autorité provinciale à confirmer le chef de secteur intérimaire, choisi après un dialogue social.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur de la Province Orientale, Esuka Alfani, explique que seule la Ceni est habilitée à organiser les élections à travers le pays.

Il a indiqué qu’un chef de secteur n’est pas nommé en fonction de la lignée d’une famille régnante quelconque mais plutôt sur base des critères tel que: être agent de l’état sous statut au grade d’attaché de bureau de 1ère classe.

« L’autorité de l’état ne doit pas être fragilisée par une frange de la population», a martelé Esuka Alfani.

Cette tension sociale est observée deux semaines après que le Sénat a adopté le rapport de la commission Politique, administrative et juridique (PAJ) sur la loi portant statut des chefs coutumiers.

Ce texte vient reconnaitre l’autorité coutumière, sur laquelle se basent l’identité culturelle et les valeurs traditionnelles morales congolaises.

Cette loi de 40 articles entend réaffirmer la neutralité du chef coutumier dans la sauvegarde de l’unité et compte également revaloriser le statut social du chef coutumier, notamment par l’octroi d’une rémunération décente, du privilège de juridiction et l’affiliation à un régime de sécurité sociale.

Elle prévoit également la possibilité de mise en place des commissions pour le règlement des conflits pour permettre au chef coutumier d’avoir un statut conforme aux dispositions constitutionnelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner