Kinshasa: la population de la Tshangu sensibilisée sur le découpage territorial

Carte représentant le nouveau découpage de la RDC

Le Marché de la Liberté a organisé, samedi 16 mai, une journée de sensibilisation sur le découpage territorial en faveur des populations du district de la Tshangu (Kinshasa). Cette conférence-débat a été organisée en marge de 18e anniversaire de l’entrée, à Kinshasa, des troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération (AFDL) que pilotait Laurent-Désiré Kabila, tombeur du Maréchal Mobutu.

L’orateur principal de cette conférence, père Léon de Saint Moulin, a estimé que le découpage va permettre aux Congolais d’améliorer la gestion des affaires de l’Etat:

«Avec le développement démographique des populations du pays et pour décentraliser en vue de mieux gérer, il faut avoir de l’espoir dans le découpage mais tout dépend de l’organisation. Le découpage ne doit pas créer le tribalisme, ni le déséquilibre économique entre provinces. Il doit plutôt renforcer l’unité».

Pour sa part, la chargée de missions du Marché de la Liberté, Fatuma Mangaza, a appelé le public à comprendre que le découpage n’a rien n’avoir avec la balkanisation du pays.

«Ce n’est ni une façon de balkaniser, ni une façon de rester au pouvoir, c’est plutôt l’organisation d’une République », a-t-elle indiqué.

L’Assemblée nationale avait adopté en janvier dernier le projet de loi sur le découpage territorial. Ce texte va faire éclater les 11 provinces actuelles de la RDC en 26. Plusieurs voix, notamment de l’opposition continuent de protester contre cette disposition, estimant que ce processus risque de retarder le processus électoral en cours.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner