Kisangani: bagarre entre prisonniers civils et militaires, 17 blessés

Des soldats du FARDC devant la prison militaire de Mbandaka en RDC. Ph. www.rnw.nl

Une vive tension prévaut à la prison centrale de Kisangani depuis la nuit de lundi à mardi 19 mai, après une bagarre rangée entre les détenus civils et militaires. Le bilan provisoire fait état de dix-sept blessés, dont cinq grièvement.

Les cinq blessés grièvement ont été acheminés à l’hôpital, escortés par des militaires dans une jeep pour des soins appropriés.

Selon les autorités pénitentiaires, tout à commencer la nuit dernière, lorsque le chef des détenus communément appelé ” Kapita”, un civil a instruit un capitaine FARDC d’interrompre sa communication téléphonique dans la cour afin de rejoindre sa cellule.

La résistance de cet officier a été mal digérée par des civils qui n’ont trouvé mieux que de le passer à tabac. Il s’en est suivi alors une bagarre sans merci entre civils et militaires.

Des briques cuites de la prison arrachées à certains endroits des murs à l’intérieur ont servi d’armes à ces protagonistes.
Mardi matin, la bagarre a repris occasionnant une tentative d’évasion de 7 détenus. Tous ont été repris par des forces de l’ordre.

L’arrivée sur les lieux des autorités judiciaires, militaires et civiles, a permis d’extirper au moins 17 blessés, en majorité des hommes en uniforme.

Ces autorités ont promis de s’investir pour faire régner l’ordre et le calme dans cet établissement carcéral.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner