Provinciales : les candidats se bousculent aux bureaux de la Ceni à Mbuji-Mayi

De gauche à droite, un groupe de Kinois devant un centre d’enregistre de la CENI situé dans une école primaire ce 7/5/2011 à Kinshasa, pour l’obtention de la nouvelle carte d’électeur. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les bureaux de réception et de traitement de candidature (BRTC) de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental sont pris d’assaut, dimanche 24 mai, par les potentiels candidats et leurs partis politiques. Des cortèges des véhicules et des motos accompagnent les candidats aux provinciales, dont l’opération de dépôt prend fin le 25 mai.

Des candidats s’accompagnent de leurs membres et sympathisants avec des fanfares, sifflets, gongs et guirlandes.

Parmi les partis politiques qui déposent leurs candidatures, il y a notamment l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), l’Union pour la nation congolaise (UNC), l’Alliance chrétienne pour la démocratie et le développement et l’Espace démocratique pour la bonne gouvernance.

Jusque samedi 23 mai, le président du BRTC de Mbuji-Mayi, Raphaël Pierre Kenemo Ngongani, dit n’avoir reçu que 11 candidatures, sur les 14 sièges que compte la ville de Mbuji-Mayi.

Parmi ces candidatures, il y a 7 des partis politiques et 4 des indépendants. Sur les listes des parts politiques, on retrouve 7 candidatures des femmes.

Et pourtant, 170 formulaires ont été retirés, dont 113 par le partis politiques, 2 par les regroupements politiques et 55 par les indépendants.

Des difficultés relevées

Dans cet engouement et la précipitation à déposer les candidatures, les agents de la Ceni relèvent également plusieurs difficultés que les postulants rencontrent. Il y a notamment le manque de connexion dans les banques depuis vendredi dernier.

Cette situation ne permet pas aux candidats de délivrer les preuves de versement de caution.

Une autre difficulté est le nombre d’exemplaires à déposer pour un dossier. Il devrait être en trois exemplaires : ce que la plupart ignore.

« C’est hier [samedi 22 mai] que les gens ont commencé à nous envahir. Mais on a observé qu’ils sont très loin de comprendre ce que nous avons voulu. Il y a certains qui ne savent pas remplir les formulaires que nous leur avons donnés. Depuis vendredi, certaines banques n’ont pas de connexion », a affirmé le président du bureau de réception et de traitement des candidatures de la Ceni, antenne de Mbuji-Mayi, Raphaël Pierre Kenemo Ngongani.

Il dit rester optimiste en dépit de ces difficultés.

Pas d’engouement à Kinshasa

L’opération de  réception des dossiers des candidats se poursuit assez calmement dimanche 24 mai à Kinshasa. La situation est mitigée d’un bureau à un autre.

Dans l’avant midi, Radio Okapi n’a constaté que l’arrivée d’un prétendant dans le bureau Kalamu avec ses partisans qui chantaient à sa gloire.

Mais globalement, les candidats disent encore remplir leurs dossiers.

Difficile en effet à ce stade de donner un quelconque bilan officiel de cette opération de dépôts des candidatures dans la capitale. Les bureaux devaient calmement les compiler avant de les rendre public.

Certains bureaux de réception, comme celui de Kalamu à Matonge Ymca, expliquent même qu’ils ne préféraient publier aucune statistique de cette opération.

Le Bureau de la Gombe par contre indiquait dans l’avant-midi un seul dossier déposé et 23 au total depuis le début de cette opération de réception de candidatures.

Certains observateurs pensent qu’il est possible que la situation s’agite un peu plus lundi 25 mai lors de la clôture de l’opération de dépôt.

A Lubumbashi, les bureaux de la Ceni n’ont enregistré que 19 dépôts des candidatures jusque samedi dernier, sur 188 retraits des formulaires.

Parmi les 19 candidatures réceptionnées, il y a 15 pour les partis politiques et 4 pour les indépendants.

Dimanche dans la matinée, le dépôt des candidatures se poursuvait normalement aux BRTC. C’est le cas de l’Union nationale des démocrates fédéralistes (Unadef), parti cher à Mwando Nsimba qui a déposé sa liste des candidats à la mi-journée.

La ville de Lubumbashi compte 16 sièges

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (103)
RDC (103)
Elections (90)
Ebola (85)
élection (47)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)