Manono : l’administrateur du territoire déplore des combats intercommunautaires

Des femmes et des enfants sans abris suite à un conflit communautaire à Manono. Ph. Radio Okapi/F.X. Mybe

Une série de combats intercommunautaires des peuples autochtones est observée depuis une semaine en territoire de Manono, à 450 km au Sud-ouest de Kalemie (Katanga). Des morts et des blessés sont signalés dans la zone, selon l’administrateur de territoire, François Kazembe, qui se dit préoccupé par la résurgence de ces attaques.

La nouvelle incursion de la  milice des peuples autochtones vient a été signalée la nuit de mercredi à jeudi dans le village de Mbuyi-Maji à  35 kms au Nord-est de Manono.

Cette incursion a fait un  mort, six autres blessés du côté de la communauté Luba et plus de la moitié des maisons incendiées dans le village. Une attaque qui a été précédée dimanche de trois autres  incursions et pillage simultanés au village Kitentu, dans les environs de Kyambi,  au village Mambwe sur l’axe Lubumbashi et enfin au village Ndubuzi.

La Société civile de Manono  déplore la résurgence des violences qui provoquent aujourd’hui  le mouvement d’environ 50 ménages vers le village de Kalungu au Nord-est de Manono.

« Ils ont même encerclé un enfant dans une maison. Quand ils ont incendié la maison, c’est seulement la chaleur qui a chassé le Pygmée. L’enfant en a profité pour fuir ; il a reçu une flèche sur son bras. Et l’enfant est arrivé hier à Manono accompagné du Chef Kitentu », a affirmé le coordonnateur de la Socima, l’Abbé Moise Kiluba.

Pour sa part, l’administrateur de territoire, François Kazembe, indique que trois positions des FARDC déployées dans la zone notamment à Luaba, Mukebo et Mbayo sont en alerte pour gérer les problèmes de protection de la population dans la région.

Les éléments Fardc arrivent aussi en appui aux éléments de la police, eux, positionnés à Mukebo.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner