Transco se porte bien deux ans après, juge son patron Michel Kirumba

Deux bus « Esprit de Vie » et Transco cherchant à embarquer des passagers le 9/03/2015 sur un arrêt le long du boulevard du 30 juin à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La société Transports au Congo (Transco) se porte bien deux ans après sa création. Le Directeur général de cette entreprise, Michel Kirumba, l’a affirmé samedi 30 mai à Kinshasa, lors de la présentation du rapport de bilan annuel 2014. Il a affirmé que le bilan de ses activités est positif, en dépit de certaines difficultés rencontrées notamment l’absence des pièces de rechange. Celles-ci ont connu un retard d’embarquement mais sont actuellement arrivées.

« Les passagers transportés étaient environ 33 millions. Avec 326 bus jusqu’à décembre 2014. Les recettes réalisées sont d’environ 16 milliards de Fc (17 400 179 USD) », a révélé Michel Kirumba, lors de la présentation du rapport annuel de Transco.

Ce document a été présenté à la presse et à quelques députés nationaux au siège de la société.

En termes des défis majeurs à relever, Transco tient à maitriser les charges d’exploitation.

Selon son directeur général, la subvention attendue du gouvernement n’est toujours pas livrée dans sa totalité.

« Nous devons diminuer au strict minimum les dépenses pour pouvoir nous maintenir et garder les mêmes performances », a jouté Michel Kirumba.

Il a invité tous ceux qui l’accusent de mauvaise gestion, de consulter le rapport annuel.

« Toutes les données sont là. Il y a même eu des enquêtes qui ont été menées par des structures indépendantes qui ont donné leurs opinions sur notre gestion », a poursuivi Michel Kirumba.

Quant à ceux qui ont été révoqués [une quarantaine], il leur a demandé d’utiliser les voies de recours.

Les députés présents lors de la présentation de ce rapport promettent de se prononcer après lecture de ce document.

« Nous l’avons lu en diagonal et nous allons l’exploiter à fond. S’il y a des observations à faire, nous allons le faire. C’est un service public et nous avons cette compétence d’interpeller les gestionnaires de cette entreprise », a soutenu le député national Justin Bitakwria.

En perspective, Transco envisage d’ouvrir des agences en province et aussi des lignes interurbaines vers Kikwit, Matadi et Boma.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires