Détournement des primes des médecins: la direction de la paie agit seule, affirme Félix Kabange

Ministre de la Santé publique, M. Félix KABANGE NUMBI MUKWAMPA. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, se dit satisfait que son collègue du Budget ait déniché le réseau mafieux, auteur de détournement, chaque mois, de plus 170 millions de francs congolais (184 292.37 dollars américains) destinés à la prime des médecins. Dans une interview accordée mardi 2 juin à Radio Okapi, il affirme que le problème s’avère préoccupant, d’autant plus que même son ministère ne maîtrise ni les listings du personnel de la santé à payer, encore moins la manière dont la paie se déroule. Il souhaite que les coupables soient sévèrement châtiés.

Félix Kabange Numbi a déploré le fait que le ministre de la Santé ne soit pas associé au processus de la paie du personnel du secteur:

«Au niveau du secteur de la santé, on a toujours décrié qu’on est en train de payer des gens que nous nous ne voyons pas. Malheureusement, le secteur de la santé n’est pas celui qui paie. Nous sommes arrivés à un niveau où même les listings, nous ne pouvions pas y accéder. C’est ce qui fait le ministère de la santé, qui est pourtant celui qui doit déclarer combien de gens il utilise réellement, n’était saisi qu’en cas de protestations.»

Il a souligné que la direction de la paie agit seule dans le paiement de tous les fonctionnaires de l’Etat.

«C’est la direction de la paie qui fait les listings et qui paie. Donc, on a vu qu’il y a des gens qui sont montés en grades, alors que ces grades ne sont même pas reconnus au niveau du ministère de la Santé», a regretté le ministre de la Santé publique.

Félix Kabange a par ailleurs exigé des sanctions sévères contre les auteurs de ces détournements :

«Il ne suffira pas de permuter les gens qui sont impliqués dans ce réseau. Je pense qu’il est très important que, lorsqu’on aura identifié les auteurs, il faut que les personnes concernées soient déférées devant la justice pour que ça soit un exemple que les autres agents vont devoir suivre.»

Le ministre d’Etat au Budget, Michel Bongongo, a annoncé mercredi 20 mai dans une interview à Radio Okapi que plus de 170 millions de Francs congolais sont soutirés mensuellement du trésor public à Kinshasa par un réseau mafieux, qui est déjà démantelé.

Procédures non respectées

Pour sa part, le secrétaire général à la Fonction Publique, Fernand Tudiemu, a indiqué que ce détournement s’opère parce que la procédure n’est pas toujours respectée. Il a noté que cette situation est générale à tous les services de l’Etat et ne se passe pas seulement au niveau du ministère de la Santé.

« Cette situation qui a été identifiée par la commission n’est que la partie visible de l’Iceberg de ce processus de détournement ou de la mauvaise gestion de la paie des agents des services publics de l’Etat », a affirmé Fernand Tudiemu.

Selon, ce détournement est facilité par le manque de respect des normes [de paie].

« Il se fait que plusieurs donneurs d’ordre instruisent la direction de la paie, outre la Fonction publique de changer, d’ajouter et de mécaniser des situations pécuniaires des agents », a poursuivi le secrétaire général à la Fonction Publique.

Devant ce désordre, Fernand Tudiemu a assuré qu’on ne pourrait qu’en arriver là.

« Parce que ça passe [la paie] outre le gestionnaire principal des ressources humaines de l’Etat.  À la direction de la paie, on ne veut pas remette au ministère de la Fonction Publique, donneur d’ordre, l’ensemble de la situation de la paie », a-t-il dit.

Il a regretté que « la Fonction publique qui est gestionnaire est absente du comité de suivi de la paie, en ce qui concerne la bancarisation ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner