Maniema: plus de 12 000 déplacés en situation déplorable à Babuyu

Des familles dans un camp de déplacés à l’Est de la RDC, en janvier 2003. Photo Don John Bompengo

Plus de 12 mille déplacés vivent dans des conditions difficiles dans les localités de Mutupeke, Mutuka, dans le secteur de Babuyu, en territoire de Kabambare (Maniema). Ils proviennent de la localité de Misisi, en territoire de Fizi (Sud-Kivu), où ils ont fui les exactions des Maï-Maï Yakutumba.

Réunis jeudi 11 juin à Kindu, chef-lieu du Maniema, des humanitaires ont peaufiné des stratégies pour venir en aide à ces déplacés qui vivent sans assistance.

Pour éviter la crise, les humanitaires recommandent  une mission conjointe avant la fin du mois de juin en cours dans le secteur de Babuyu.

L’objectif de cette mission est celle d’évaluer les risques, d’identifier les éventuelles  pistes de solution, de sensibiliser les autorités et les acteurs locaux sur la cohabitation pacifique entre déplacés et autochtones.

Dans ces localités du Maniema, ces déplacés y ont rejoint d’autres, environ 30 mille, qui  avaient également fui il y a un an, les exactions des Maï-Maï Yakutumba.

A (re) Lire: RDC: trois morts lors des affrontements entre FARDC et Maï-Maï Yakutumba à Fizi

Selon  le rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) publié en mai dernier, plus d’une vingtaine d’habitations de déplacés ont été incendiées par des inconnus dans leurs milieux d’accueil.

La même situation  avait eu lieu en 2014, quand environ 148  maisons  des déplacés avaient été incendiées par des inconnus à Kalonda-Kibuyu, et Lukolo.

Ocha redoute que ce genre d’actions puissent créer des conflits ethniques entre les autochtones et les déplacés.

Cette information est confirmée par  l’administrateur du territoire de Kabambare et la société civile locale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner