Nord-Kivu: des combats entre Maï-Maï insécurisent les civils à Walikale

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

Des affrontements intermittents entre des factions Raïa Mutomboki insécurisent les civils dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu). Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) a exprimé ces inquiétudes dans son rapport, publié mercredi 10 juin à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Selon cette agence du système de l’Onu, des risques persistent sur la protection des civils notamment dans la zone de Ntoto, à cause de ces affrontements.

Le porte-parole de Ocha au Nord-Kivu, Vicky Prekabo, indique que les humanitaires s’apprêtent à rencontrer les autorités provinciales du Nord-Kivu pour un plaidoyer en faveur de la population de Walikale.

«Nous sommes préoccupés par la situation qui prévaut dans cette zone suite aux accrochages entre factions de Raïa Mutomboki. La protection des civils est vraiment notre préoccupation dans cette zone. Lors de ces affrontements, il y a des incendies des maisons, des exactions décriées», a-t-il souligné.

A (re) Lire: Nord-Kivu: plusieurs localités de Walikale vidées de leurs habitants

Des nombreuses personnes ont abandonnés leurs localités d’origine pour fuir les affrontements entre ces miliciens à Walikale.

Ces déplacés sont arrivés sur l’axe Kiboa-Kachebere, où des recensements sont organisés par des comités locaux de déplacés.

«Une fois ces recensements terminés, des équipes humanitaires pour s’y rendre pour des évaluations afin de planifier une réponde en faveur de ces déplacés », a poursuivi Vicky Prekabo.

Selon ce rapport d’Ocha, des affrontements entre Maï-Maï ont fait une dizaine de civils tués, plusieurs blessés, sans compter des milliers de personnes déplacées.

Plusieurs villages du groupement Waloa-Uroba, en territoire de Walikale (Nord-Kivu) se sont vidés, depuis une semaine, de leurs habitants à la suite des accrochages intermittents entre différentes milices Maï-Maï.

Ces populations ont trouvé refuge dans les localités plus sécurisées notamment à Nyamaboko, en territoire de Masisi (Nord-Kivu), affirment des sources administratives à Walikale-centre.

Depuis début juin, les factions du groupe Raïa Mutomboki et celles de Ngoa Bisiri, basée à Ntoto et les Maï-Maï de Shebi Muhisa localisés à Nsindo en groupement Waloa-Uroba, se battent régulièrement, selon des sources locales.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (29)
Ceni (26)
FCC (26)
Lamuka (25)
Sécurité (24)
Ituri (24)
Djugu (23)
Kinshasa (22)
JED (21)
ADF (21)
Léopards (20)