Province Orientale : les notables dénoncent l’érection des barrières militaires sur la route d'Opala

Territoire d’Opala dans la Province Orientale

Une dizaine de barrières militaires seraient érigées sur la route du territoire d’Opala, au Sud-Ouest de la ville de Kisangani en Province Orientale, a dénoncé jeudi 25 juin un notable de cette entité. Selon lui, les hommes en uniforme exigent de l’argent aux passants à chaque barrière. Ceux qui ne sont pas en mesure de payer sont tabassés.

« Ces militaires mettent la population en insécurité, en rançonnant la population et en leur demandant la carte d’électeur. Une fois qu’ils ont la carte d’électeur, ils la bloquent et vous demandent 2000 Fc (presque 2 dollars). Si vous n’avez pas de carte d’électeur, ils vous exigent 5 000 Fc (5.4 dollars) sinon, ils vont vous tabasser », a affirmé ce notable qui a préféré garder l’anonymat.

La population est en insécurité, surtout ceux qui se déplacent en moto.

« Si vous avez la moto, vous payez 3 000 Fc (3.2 dollars) par barrière. Moi j’ai sillonné  tous les coins », a témoigné le même notable.

De son côté, le commandant de la 31e région militaire, le général de brigade Bertin Basekayi, a déclaré qu’aucune barrière militaire n’est autorisée sur toute l’étendue de sa juridiction.

Néanmoins, il a promis de diligenter une enquête pour vérifier la véracité de ces allégations et prendre éventuellement des mesures appropriées.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner