Equateur: des ex-combattants évacués remercient les populations de Kota Koli

Des ex-combattants, regroupés dans le camp d’entrainement commando de Kotakoli, lors de la visite le 11/09/2014 du chef de la Monusco, Martin Kobler. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La première vague d’ex-combattants évacués de Kota Koli ont remercié la population de cette localité, située à environ 100 km de Gbadolite (Equateur). Avant de prendre l’avion pour Gbadolite en attente d’aller à Kamina au Katanga ou à Kitona dans le Bas-Congo, ils ont salué notamment l’hospitalité de la population de Kota Koli à qui ils présentent des excuses pour quelques préjudices causées notamment les troubles provoqués samedi 20 juin dernier.

Ils réclamaient leur départ immédiat, soit pour la réintégration au sein des FARDC, soit pour leur retour en milieu d’origine.

«Je demande pardon aux populations de Kota Koli car tout le monde n’était pas heureux de ce qui s’était passé [les troubles du 20 juin]. Je souhaite aussi une vie heureuse pour la population de Kota koli qui nous a aidés en toute circonstance avec la nourriture, les habits et les stencils de cuisine», a souligné un des ex-combattants à Radio Okapi.

Ces ex-combattants ont également exprimé  leur gratitude vis-à-vis du gouvernement congolais et la Monusco  qui ont déployé des efforts pour les délocaliser du centre de Kotakoli, après deux ans d’hébergement.

Environ mille deux cent-six ex combattants de groupes armés de l’Est ainsi que leurs dépendants ont été évacués du centre d’entraînement commando de Kotakoli en Equateur vers Gbadolite en attente d’aller à Kamina au Katanga ou à Kitona dans le Bas-Congo.

Le dernier convoi a quitté Kotakoli en présence du ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy, arrivé dans la journée par avion de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco).

Pendant deux jours, dix véhicules affrétés par le ministre de la Défense avaient effectué des rotations entre Kotakoli et Gbadolite.

Cette évacuation va se poursuivre sur une période de plus de deux semaines en raison d’un ou deux vols par jour d’après la Monusco qui finance le transport.

Ces ex-combattants étaient issus de 7 groupes armés qui étaient actifs dans l’Est du pays, dont les Mai-mai Nyatura, les Mcc, le M23 et le groupe Alleluia.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (71)
FARDC (65)
Djugu (44)
Léopards (42)
FCC (34)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)