RDC: la Monusco forme 400 policiers à Rutshuru

Démonstration par la police à Kisangani, décembre 2010.

Quatre cents policiers venus de territoires de Rutshuru Walikale et Masisi ont clôturé samedi 27 juin, une formation de deux mois à Rutshuru-Centre. Cette formation accélérée, axée notamment sur les gestes et techniques professionnelles d’intervention, a été organisée par l’unité de la police de la Monusco UNPOL, basée à Rutshuru. Les organisateurs justifient le choix du territoire de Rutshuru par le fait que c’est dans cette région du Nord-Kivu où se commettent encore plusieurs actes d’atrocités et de criminalités par des groupes et des bandits armés.

Ces quatre cents policiers viennent de suivre une formation accélérée de deux mois en vue de sécuriser la population, restaurer la stabilité et l’autorité de l’Etat dans cette zone, encore en proie à l’insécurité récurrente. Il s’agit aussi de préparer ces policiers au maintien de l’ordre public, en vue de sécuriser les prochaines élections.
Les matières ont aussi porté sur l’ordre serré, l’armement technique de tir, la circulation routière, l’éthique et la déontologie policière, les gestes et techniques professionnelles d’intervention.

Ces policiers ont, au cours de cette formation, bénéficié aussi les notions sur la transmission radio, le droit pénal général, droits de l’homme, droit international humanitaire.

Les organisateurs affirment avoir aussi mis un accent particulier sur les violences sexuelles basées sur le genre et VIH Sida. Pour le général Awashango Vital, responsable de la police congolaise au Nord-Kivu, cette formation revêt d’une grande utilité pour les policiers. Elle entre dans le cadre non seulement de la remise à niveau, selon lui, mais elle vient aussi édifier les policiers qui jusque-là, «travaillaient dans l’ignorance au mépris de la mission révolue à la police.»

Au cours de cette cérémonie, le chef provincial de la police a appelé la population locale à collaborer avec la police plutôt que de céder aux intoxications. Sur place, la population ainsi que les autorités administratives ont souhaité que le gouvernement renforce l’effectif de la police dans cette zone où l’insécurité fait encore parler d’elle.

Cette formation, appuyée financièrement par la Monusco, a coûté au moins 36.000 dollars américains, selon son chef secteur, Zacharie Sakou. Cette cérémonie s’est clôturée par des démonstrations techniques par les lauréats.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner