RDC : la loi sur la répartition des sièges aux locales divise majorité et opposition

Une vue des députés nationaux et sénateurs congolais au palais du peuple (siège du parlement), ce 8/12/2010 à Kinshasa.

Les groupes parlementaires de l’opposition recommandent que la loi sur la répartition des sièges aux élections municipales et locales soit retirée du calendrier de la session extraordinaire, ouverte samedi 4 juillet dans les deux chambres du Parlement. Dans une motion incidentielle présentée le même jour, le député Jean-Marie Bamporiki a soutenu que cette matière relève du domaine règlementaire et ne peut faire l’objet d’une loi.

Les groupes parlementaire de l’opposition menacent même de boycotter les plénières de la session extraordinaire, si la loi sur la répartition des sièges n’est pas retirée du calendrier.

«Je vous renvoie à lire les articles 15 et 208 de la loi électorale. Ces deux articles combinés nous renvoient à considérer que les questions relatives aux répartitions des sièges sont des domaines règlementaires. C’est-à-dire que la Ceni, l’organe technique chargé de l’organisation des élections, amène des annexes et l’Assemblée nationale et le Sénat les adoptent», a souligné Toussaint Alonga.

Ce député de l’opposition cite par ailleurs la Ceni qui, selon lui, avait exprimé son incapacité d’organiser les élections municipales et locales, suite aux vols de ses kits électoraux:

«La Ceni estime qu’il y a des entités et groupements qui sont reconnus par le gouvernement mais non reconnus sur le terrain et vice-versa. Malheureusement, ce rapport n’a pas été débattu».

A (re) Lire: Parlement : la loi sur la répartition des sièges retenue parmi les matières urgentes

Pour sa part, le député de la Majorité présidentielle, Gaston Musemena estime que la loi sur la répartition des sièges aux élections locales permettra au pays de compléter le processus électoral en cours.

Il est souhaitable que tous les esprits de la majorité comme de l’opposition se mettent d’accord sur l’essentiel“, a recommandé ce député de la majorité.

Le projet de loi sur la répartition des sièges pour des élections municipales et locales avait été recalée en juin dernier le fait qu’elle contient plusieurs incohérences. Certains députés avaient reproché à ce projet de loi de contenir des incohérences qui faussent, selon eux, la répartition des sièges dans les circonscriptions.

Cette loi devait permettre à la Ceni de lancer l’appel à candidatures pour les élections locales et municipales, annoncées pour le 25 octobre 2015.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (119)
Ebola (54)
Ceni (47)
FARDC (47)
Kinshasa (38)
Beni (37)
Caf (28)
Monusco (27)
Vclub (26)
UDPS (26)
Mazembe (25)
Linafoot (25)
Santé (22)
Yumbi (21)
Sécurité (19)