Equateur : décès d'un chef de groupement poignardé au cours d'un conflit foncier

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Le chef de groupement de Bogbonga, en territoire de Bongandanga (Equateur), Luli Bamba Mozoma, est décédé lundi 13 juillet à Mbandaka, où il recevait des soins depuis une semaine. Il avait été poignardé deux mois plus tôt alors qu’il arbitrait un conflit opposant son clan à celui de ses neveux. Ces clans se disputent les droits de pêche dans un étang très poissonneux.

Il avait été évacué dans un premier temps à l’hôpital de Makanza avant d’être transféré, une semaine avant son décès, à l’hôpital général de référence de Wangata.

A la nouvelle de son décès, le ministre provincial de l’Intérieur dit avoir pris des dispositions pour éviter tout débordement parmi les membres de son clan.

Michel Liyele wa Liyele a instruit le commissariat de Bongandanga d’apporter son appui au sous commissariat du secteur de Bosomelo, en vue de déployer un dispositif sécuritaire dans le groupement Bogbonga.

En mai dernier, des accrochages avaient opposé deux clans qui se disputaient la pêche sur l’étang Mutombo.

C’est au cours de ces accrochages, pendant lesquelles 48 habitations avaient été incendiées, que le chef de groupement avait été poignardé.

Ce conflit n’a toujours pas trouvé de solution malgré la descente sur les lieux du ministre provincial de l’Intérieur.​

Lire aussi sur radiookapi.net :

Equateur: les autorités provinciales tentent de résoudre le conflit de Bosomelo

Equateur: tensions communautaires dans le secteur de Bosomelo

Equateur: 52 cases incendiées à la suite d’une tension communautaire à Bogbonga

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner