Martin Kobler: «C'est toujours très difficile de combattre des terroristes»

De gauche à droite, Martin Köbler, représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour la RDC et Prosper Félix Basse, porte-parole de la Monusco le 22/07/2015 à Kinshasa lors de la conférence de presse de l’Onu. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a affirmé mercredi 22 juillet, en parlant des rebelles ougandais de l’ADF, qu’il est «toujours très difficile de combattre des terroristes». Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC  l’a dit au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la Monusco, en réponse au président ougandais Yoweri Kaguta Museveni qui affirme que la Monusco et les Forces armées de la RDC ont échoué à traquer ces rebelles.

Martin Kobler dit partager la préoccupation du président ougandais d’éradiquer le mouvement rebelle ADF.

«Je partage la préoccupation du président Museveni. On doit faire plus. En ce qui concerne les opérations conjointes avec les forces ougandaises, le gouvernement va décider comment gérer ce problème. Pour l’instant, ce sont les FARDC soutenues par la Monusco qui combattent les ADF», a-t-il affirmé.

Le président Yoweri Museveni a en effet souhaité une implication des forces de son pays dans la lutte contre les rebelles ougandais, estimant que la Monusco et les FARDC ont échoué.

De son côté, le représentant spécial de Ban Ki Moon en RDC n’admet pas l’échec de la Monusco dans cette opération.

«L’ADF, c’est une organisation qui opère avec des moyens terroristes. C’est toujours très difficile de combattre des terroristes. Si vous voyez aussi des pays occidentaux où on a du terrorisme, c’est très difficile de les attaquer», a-t-il dit.

Martin Kobler reconnait toutefois qu’il reste encore beaucoup à faire. Cependant, la RDC étant un état souverain, c’est à son gouvernement qu’appartient la décision d’associer ou pas l’Ouganda dans ces opérations, a-t-il conclu. ​

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner