Kasaï-Oriental : des creuseurs clandestins seraient morts dans un éboulement à Miabi

Des creuseurs dans une mine artisanale d’or à Nyunzu dans le Katanga (Avril 2013)

Une vingtaine de creuseurs clandestins seraient morts et ensevelis dans les graviers lors d’un éboulement qui s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi dans le site minier de la société Anhui Congo d’investissements miniers (Sacim) situé dans le secteur de Kakangayi, dans le territoire de Miabi (Kasaï-Oriental). Des sources indépendantes parlent d’une vingtaine de morts.
Le bilan officiel est d’une dizaine de décès, a indiqué l’administrateur du territoire de Miabi, Léonard Kabeya Miniela.

« Une grande masse de rejets a pu tomber sur ces creuseurs et il y en a qui ont trouvé la mort. Il y en a qui parle de neuf, d’autres vont jusqu’à treize. Mais, le chiffre qui semble beaucoup revenir, c’est neuf », a affirmé l’autorité locale.

Il a expliqué que le diamant devient de plus en plus rare à Miabi. Ce qui ne facilite pas la vie dans ce territoire.

« C’est une population qui est habituée aux travaux de diamant, Maintenant que le diamant devient de plus en plus rare, c’est ce qui fait que les gens ont leur regard plus tourné vers la Sacim.

Mais nous sommes en train de dire à la population qu’il faut aussi s’adonner à l’agriculture », a conseillé Léonard Kabeya Miniela.

Du côté de la Sacim, les responsables ne reconnaissent aucun incident survenu dans le site minier.

Le coordonnateur de cette entreprise a indiqué qu’aucun corps n’a été trouvé sur le site, même dans le village, aucun lieu de deuil n’a pu être localisé.

Toutefois les enquêtes devraient se poursuivre afin de tirer cette histoire au clair, indique-t-il.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner