Sud-Kivu : les pygmées plaident pour l'amélioration de leurs conditions de vie

Une famille de pygmées dans un centre des Refugiés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Les pygmées du territoire de Kabare (Sud-Kivu) demandent à l’Etat Congolais de s’occuper de l’amélioration de leurs conditions de vie. Dans une déclaration faite dimanche 9 août, à l’occasion de la célébration d’une journée internationale des peuples autochtones, ils réclament leur relocalisation dans la forêt d’où ils avaient été chassés depuis plusieurs années par l’Etat.

« Nous disons que nous avons un problème très sérieux, le problème lié à la terre. L’Etat nous a chassés de la forêt sans même nous consulter. Et depuis là jusqu’à présent nous vivons comme les enfants de la rue, donc nous vivons en dehors de notre terre », a affirmé le porte-parole des pygmées du territoire de Kabare, Erick Bagalwa.

Selon lui, leurs enfants accèdent difficilement aux soins médicaux et à la scolarisation.

« En tout cas nous vivons en difficultés, les enfants peuvent aller à l’école mais, on n’accède plus à la scolarisation par ce que nous n’avons pas des moyens. Pour ce qui concerne les soins médicaux, pour aller à l’hôpital, nous n’avons pas de moyens pour payer les soins médicaux », a déploré Erick Bagalwa.

Il a demandé à l’Etat Congolais de réfléchir et « voir comment donner aux peuples autochtones leurs droits, par ce que ce sont les premiers citoyens de ce pays ».​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner