Kisangani: les abonnés de la Snel appelés à l'utilisation rationnelle du courant

Barrage hydroélectrique de Kisangani. Photo MONUSCO – Abel Kavanagh

La Société nationale d’électricité (Snel) à Kisangani, province de la Tshopo, appelle ses abonnés à une gestion rationnelle de l’énergie électrique. Le directeur provincial intérimaire de cette entreprise, Nathan Chirimwami, a lancé cet appel dans un entretien accordé, dimanche 9 août, à Radio Okapi.

Il affirme avoir mis en place un calendrier de délestage pour faire face au déficit de l’électricité consécutif à une panne survenue depuis une semaine, au niveau de l’un des trois groupes à la centrale hydroélectrique de la Tshopo.
«Nous avons pu subdiviser la ville en trois parties. Si une partie a bénéficié du courant de 7 heures à 14 heures, l’autre de 14 heures à 21 heures et la troisième de 21 heures à l’aube. Nous demandons à la population d’utiliser rationnellement l’énergie», a indiqué Nathan Chirimwami.

A (re) Lire: Kisangani : des étudiants protestent contre des coupures intempestives du courant électrique

Le directeur provincial intérimaire de la Snel conseille également aux abonnés de recourir aux récepteurs à faible consommation et appelle à l’utilisation des moulins dans les heures avancées de la nuit.

«Il faut utiliser les moulins pendant les heures avancées de la nuit, de préférence de 20 heures jusqu’au petit matin comme ça pendant les heures de pointe nous pouvons prioriser les services, les sites stratégiques comme les hôpitaux», a poursuivi Nathan Chirimwami.
Il exhorte par ailleurs les abonnés de la Snel à n’utiliser le courant qu’au moment où ils en ont besoin.
«Si vous étiez en train de repasser, après avoir fini ce travail vous vous déconnectez. Cette énergie que vous auriez pu gaspiller pourrait servir à quelqu’un d’autre pour que le peu d’énergie que nous avons puisse être utilisée de manière rationnelle», a dit le directeur provincial de la Snel à la Tshopo.
La panne de la Snel a occasionné un déficit de près de 6 mégawatt sur les 19 produits par les trois groupes à Kisangani. Ce qui ne permet pasà cette entreprise publique de desservir normalement 11 Mégawatts à une ville qui en demande 33.
Selon des sources de la Snel, la carte de régulation de vitesse endommagée au niveau du groupe 2 est déjà disponible à la maison du constructeur ALSTOM en Europe et pourrait arriver à Kisangani dans les deux prochaines semaines.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (50)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)