Bukavu: une ONG préconise des pauses «allaitement » pour les travailleuses

Une femme et son bébé le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l’enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La semaine mondiale de l’allaitement maternel a commencé. L’occasion de se pencher sur l’action de l’association MOC, qui s’intéresse aux femmes en phase d’allaitement et qui travaillent. L’ONG préconise une à deux heures de pause hebdomadaire pour les femmes en phase d’allaitement.

« Nous avons choisi de faire des sensibilisations pour les femmes allaitantes et enceintes en vue de préparer une lactation qui permet de supporter l’allaitement », a déclaré la responsable nationale de l’ONG, Georgette Biringanine, à Radio Okapi
Et de poursuivre: « Si vous travaillez pour une entreprise, vous devez demander une heure ou deux pour aller allaiter votre bébé. »
Mme Biringanine explique que son association a prévu de passer dans six zones de santé du Sud-Kivu, « afin de montrer aux femmes qui y viennent comme se passe l’allaitement ». Selon l’UNICEF en RD Congo, actuellement, parmi les enfants de moins de 6 mois, environ 1 enfant sur 2 bénéficie de l’allaitement maternel exclusif.
Selon l’Enquête Démographique et de Santé en République Démocratique du Congo (EDS 2013-2014), le niveau d’instruction influencerait l’alimentation de l’enfant au niveau de l’introduction des groupes d’aliments et la fréquence des repas chez les enfants allaités de 6-23 mois en RDC. Selon cette étude, plus le niveau d’instruction de la mère est élevé, plus les enfants reçoivent des aliments de complément.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner