Mbuta Mashakado est décédé, mercredi 22 juin, à Johannesburg

Extrait de la revue de presse. Les Dépêches de Brazzaville ont reçu la confirmation de la triste nouvelle, mercredi 22 juin, en fin de matinée par Nyoka Longo, son ancien compagnon de Zaïko Langa Langa. Joint au téléphone par Les Dépêches de Brazzaville, le patron de l’orchestre du cinquantenaire a affirmé que Mbuta Mashakado « est décédé à 4 heures du matin à Johannesburg ». L’information venue de la métropole de l’Afrique du Sud a fait le tour de Kinshasa en matinée.

Prise avec beaucoup de réserves par de nombreux mélomanes, elle était sujette à plusieurs controverses. En effet, d’aucuns se sont souvenus qu’au lendemain des obsèques de Bimi Ombale, un autre des anciens sociétaires de Zaïko, une rumeur annonçant sa mort s’était répandue comme une traînée de poudre à travers la capitale.

Visiblement affecté par ce nouveau décès, Jossart Nyoka Longo ne s’est pas étendu sur le sujet. Nul doute qu’à quelques heures de ce triste évènement, il est trop tôt pour parler d’un programme des funérailles de Mbuta Mashakado. Néanmoins, il est certain qu’elles auront lieu à Kinshasa dans les jours à venir, à la suite du rapatriement de la dépouille, croit savoir le quotidien de Brazzaville.

De son vrai nom Dieudonné-Samuel Mpoyo Nzolantima, Mbuta Mashakado s’était éclipsé du paysage musical depuis quelques années. Il s’illustrait désormais dans l’univers politique. Jusqu’à sa mort, il occupait le poste de président interfédéral du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR) au niveau de la ville de Kinshasa.

Le président national de ce parti, Jean-Claude Vuemba Luzamba, a fait part aux Dépêches de Brazzaville de sa décision d’écourter son séjour parisien suite à ce décès. Joint au téléphone, il a déclaré : « C’est une grande peine. Je suis en pleine tournée euro américaine mais je vais rentrer samedi à Kinshasa. » Bien plus encore, a-t-il souligné : « C’est une part de notre jeunesse qui s’en est allée avec cette nouvelle perte. Après le décès de Bimi survenu dernièrement, nous commençons à devenir orphelins de notre jeunesse. »

Sur les circonstances de la mort de l’illustre disparu, Jean-Claude Vuemba a affirmé à la même source: « Yaya Mbuta Mashakado a beaucoup souffert. Il a été transféré en Afrique du Sud il y a à peine dix jours ». Et d’ajouter : « Il laisse une famille nombreuse, dont ses amis du MPCR. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner