Kivu: suspension de l’exploitation minière, le ministre des Mines rassure


Un creuseur dans une mine de cassitérite à Bisiye (Nord-Kivu)

Au cours d’un point de presse, tenu le mardi 21 septembre à Kinshasa, le ministre congolais des Mines, Martin Kabwelulu, a indiqué que la suspension des activités minières dans les provinces du Nord et Sud-Kivu et du Maniema concerne uniquement l’exploitation artisanale des minerais. La durée de cette mesure n’a pas été déterminée.

Il est interdit aux négociants d’acheter ou de vendre les minerais issus de cette exploitation artisanale, a précisé Martin Kabwelulu.

Les entreprises qui sont déjà dans la phase de construction d’usines dans les Kivu ne sont pas touchées par cette mesure. Il s’agit notamment de:

  • BANRO, qui exploite de l’or au Sud-Kivu
  • Loncor qui exploite l’or dans le Kivu
  • Somekivu, qui exploite de la carrière de Lweshe

Quant à la question de savoir si cette suspension ne va pas préjudicier les populations qui ne vivent que de l’exploitation artisanale, Martin Kabwelulu a soutenu le contraire.

Ce ne sont pas les populations qui bénéficient grandement de cette exploitation artisanale, a-t-il déclaré.

La grande question soulevée au cours de ce point de presse a consisté à savoir celui qui va réellement sécuriser les zones minières, quand les forces régulières elles-mêmes sont souvent accusées de plonger dans cette exploitation.

Le ministre Kabwelulu s’est déclaré confiant sur le comportement des forces de sécurité.

Des réunions avec les autres ministères sont prévues dans les prochains jours pour obtenir une solution transversale afin que tout le monde puisse s’impliquer pour faire respecter cette mesure.

Le premier ministre lui-même, a-t-il ajouté, devrait convoquer une réunion interministérielle pour mettre en place des stratégies d’exécution de cette mesure.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner