Walikale: accusées de verser dans l'exploitation minière, les FARDC démentent


Le territoire de Walikale au Nord-Kivu

La cellule de communication des opérations Amani Leo au Nord-Kivu a démenti, jeudi 30 septembre, toutes ces allégations selon lesquelles les militaires des FARDC poursuivraient l’exploitation des minerais à Walikale.

L’un des responsables de cette cellule, le capitaine César Alimasi, a indiqué plutôt que les militaires sont à Bisie et Omate dans le cadre de la sécurisation de ces zones minières et des opérations contre les FDLR et leurs alliés.

Des sources officielles ont confirmé la poursuite de l’exploitation des minerais par des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans les carrières minières à Walikale, en violation de la décision du chef de l’état suspendant toute exploitation de minerais dans cette région.

Elles ont souligné que des militaires auraient même recruté des creuseurs clandestins, dont quinze ont trouvé la mort mardi 28 septembre dans la soirée lors d’un éboulement dans un puits de cassitérite à Bisie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner