Bas-Congo: projets fonderie d’aluminium et Inga III de BHP Billiton, vives inquiétudes des ONG internationales

Vue aérienne du barrage hydroélectrique Inga 2 (SNEL). Sur cette photo: le canal, le barrage, les conduites forcées, et la centrale (2005)Vue aérienne du barrage hydroélectrique Inga 2 (SNEL). Sur cette photo: le canal, le barrage, les conduites forcées, et la centrale (2005)

Vue aérienne du barrage hydroélectrique Inga 2 (SNEL). Sur cette photo: le canal, le barrage, les conduites forcées, et la centrale (2005)

Quatorze ONG internationales ont écrit, ce jeudi 16 décembre, une lettre ouverte à la firme australienne BHP Billiton, qui projette de construire une usine de fonderie d’aluminium et de réhabiliter la centrale hydroélectrique d’Inga III au Bas-Congo. Dans cette correspondance, ces ONG en appellent à un moratoire sur ces deux projets jusqu’à ce que Kinshasa remplisse son engagement en matière d’électricité. 

Ces deux projets, selon la lettre ouverte de ces ONG, ne profitent pas à la RDC, surtout sur le plan économique.

Pour Inga III, par exemple, ces ONG estiment qu’au mieux, le plan du gouvernement de la RDC visant à multiplier par 10 le taux d’électrification en 15 ans pourrait échouer, et au pire, les efforts du gouvernement en matière de réduction de la pauvreté s’effriteraient.

A ce sujet, la directrice Afrique de l’ONG International, Terri  Athaway, a émis ses vives inquiétudes, évoquant les impacts économiques très faibles.

Même la fonderie d’aluminium, a-t-il poursuivi, créerait très peu d’emplois par rapport à l’électricité qu’elle va consommer.

Cela revient à dire que c’est un projet trop bénéfique pour l’entreprise, selon elle, mais très peu profitable pour le pays et sa population.

Jusqu’à ce jeudi, la RDC et BHP Billiton n’ont pas encore signé le partenariat, mais les discussions sont très avancées, a laissé entendre l’administrateur directeur général de la Société national d’électricité (Snel), Yengo Masampu.

Il pense que BHP Billiton va créer une usine d’aluminium, à l’image de celle qui est au Mozambique et qui a profité aux mozambicains.

Créée en 1895 Broken Hill Proprietary Company est connue sous le pseudonyme de BHP Billiton.

Elle est N°6 mondial dans la production d’aluminium primaire, avec une capacité totale d’environ 1,3 millions de tonnes d’aluminium, environ 15,6 millions de tonnes de bauxite et 4,5 millions de tonnes d’alumine par an.

Elle possède des installations minières et de traitement dans vingt cinq pays et emploie trente six mille personnes.

En RDC, la société compte injecter 5 milliards de dollars américains pour son projet de fonderie d’aluminium et 3,5 milliards USD pour la construction du barrage d’Inga III.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner