Kinshasa : carburant, les pétroliers maintiennent les prix à la pompe, malgré le malaise observé

Une station service à Kinshasa.Une station service à Kinshasa.

Une station service à Kinshasa.

A l’issue de la réunion tenue vendredi 6 mai avec le gouvernement, les opérateurs pétroliers sont tombés d’accord sur une série de mesures: rouvrir ce samedi 7 mai matin leurs stations, maintenir les mêmes prix de carburant à la pompe,  à savoir 1 190 Fc pour un litre de gasoil et 1 195 Fc pour celui de super. Ces mesures interviennent après le malaise observé jeudi 5 et vendredi 7 mai dans la capitale. Les stations de Kinshasa ont dans l’ensemble fermé plutôt que prévu,  c’est-à-dire vers 19 heures au lieu de travailler 24h/24 comme d’habitude.

A la base de ce malaise, les opérateurs du secteur pétrolier voulaient pousser le gouvernement à tenir compte de leurs préoccupations dont l’engagement à rembourser leur manque à gagner.

Emery Mbatshi Bope, vice-president du groupement des sociétés pétrolières privées en RDC répond dans ce bref entretien avec Radio Okapi :

Radio Okapi : Pouvez-vous confirmer que les pétroliers vont appliquer les mêmes prix  dans les stations et qu’il n’y aura pas d’augmentation ?

Emery Mbatshi : Je confirme que ça va être vendu aux mêmes prix voire même réduire à la baisse. Ce n’est pas exclu.

R O : Est-ce que ça signifie que les stations vont reprendre leur vente 24 heures sur 24 ?

EM : Vous l’avez observé M. le journaliste que depuis hier soir (Ndlr : depuis vendredi 6 mai) pour ceux qui ont circulé dans la ville, juste après la réunion avec le président du comité de suivi qui est le ministre de l’Economie, nous avons ordonné par téléphone à toutes les stations de lever la mesure. Donc les stations continuent à vendre normalement. En fait, c’est ce que nous cherchions. On voulait avoir des garanties de la part du président de la République ou du gouvernement que nous continuons à vendre à perte et que ces pertes sont reconnues comme telles et qu’il y aura un mécanisme de remboursement.

A lire également:

Kinshasa: difficulté d’approvisionnement en carburant

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner