RDC : la Licoco dénonce le détournement des recettes des ressources naturelles

Des liasses de dollars américains et du Franc congolaisDes liasses de dollars américains et du Franc congolais

Des liasses de dollars américains et du Franc congolais

«Les recettes des ressources naturelles de la RDC sont trop maigres à cause des détournements des deniers publics », explique la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (Licoco), dans son dernier rapport publié le 6 août à Kinshasa.

Comparant les recettes du premier trimestre  2011 estimées à plus de 200 millions de dollars et celles du second trimestre à moins de 175 millions, cette ONG place la différence au compte des régies financières, qui, selon elle, se seraient servies à la source.

Ernest Pararo, responsable de la Licoco, indique que depuis le vote du budget 2011, le gouvernement congolais s’est assigné comme mission de mobiliser beaucoup de recettes. Il s’est engagé à mobiliser 50 à 60% des recettes propres pour financer les 5 chantiers, le programme de reconstruction du gouvernement.

« Recettes maigres »

A son avènement, l’actuel ministre des Finances a mis en place une cellule de mobilisation de recettes, rappelle-t-il et le gouvernement s’était engagé aussi, face aux partenaires étrangers, à publier trimestriellement les recettes provenant des industries extractives (industries minières, pétrolières et le secteur forestier).

Au premier trimestre 2011, constate Ernest Pararo, tous ces secteurs ont engendré près de 200 millions de dollars. Au second trimestre, ils ont  dégagé 179 millions  dollars, selon les données que la Licoco détient du ministère des Finances.

Ernest Paroro estime que ces recettes sont « trop maigres »  par rapport au développement économique du pays à l’approche des élections.

Selon la Licoco, le secteur de communications pourrait produire, à lui seul, plus de 500 millions de dollars au budget national s’il y avait une bonne politique de maximisation des recettes. Ernest Mpararo pense que le code téléphonique qu’utilisent actuellement les entreprises de téléphonie cellulaire favorise la fuite des recettes.

Ainsi, la Licoco souhaite l’implication de l’autorité de régulation des postes et télécommunications dans le but de faire valoir ses droits.

Diamant

Concernant le secteur du diamant, la Licoco évoque le dernier rapport du Centre d’expertise des matières précieuses (CEEC) qui révèle que ce secteur a généré aux diamantaires plus de 500 millions de dollars. En revanche, l’Etat congolais ne gagne rien sur ce montant en termes d’impôts et de redevances, indique cette ONG.

Causes et recommandations

Le responsable de la Licoco estime que la démotivation des agents des régies financières, qui réclament depuis longtemps leur bonus, est la cause première de la contre-performance des régies financières.

Selon lui, le détournement des deniers, la corruption et la fraude fiscale constituent, la deuxième cause de la diminution des recettes de l’Etat.

La Licoco recommande au ministre des Finances de convoquer urgemment les régies financières pour analyser ces causes et mettre en place une politique concrète de lutte contre la corruption et la fraude.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
UDPS (22)
Linafoot (22)
Unpc (22)
Caf (21)