Province Orientale: la Fec/Aru boycotte les taxes dues au Foner

Les opérateurs économiques d’Aru, en Province Orientale, ont résolu de ne plus payer les taxes dues au Fonds national d’entretien des routes (Foner). Ils ont pris cette décision, mardi 23 août, au cours d’une assemblée générale de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) dans le territoire d’Aru situé à 260 kilomètres au nord de Bunia.

Le président de la Fec/Aru, Robert Amasi, a estimé que les recettes perçues, depuis deux ans, par le Foner n’ont jamais été affectées à la réhabilitation de routes.

«Pas même un seul kilomètre de route n’a été réhabilité à Aru», dit-il.

Pour Robert Amasi, cette situation est «inadmissible» au regard de toutes les recettes perçues localement par le Foner. 

Il a déclaré: 

«A Aru, ça fait deux ans qu’on paie au Foner, il n’y a rien qui se passe. Le tronçon Aru-Ngote n’existe pas. Nous faisons le cabotage pour atteindre Bunia. Nous avons  vraiment trop de difficultés ici. Le Foner ne fait absolument rien ! Alors l’assemblée a refusé catégoriquement de payer les taxes.» 

Il a indiqué que les commerçants de son entité éprouvent des difficultés pour acheminer leurs marchandises à Bunia et au Soudan à cause du mauvais état des routes. Il s’agit principalement des axes Bunia – Ngote et Aru -Kengezi Base. 

Pour sa part, l’administrateur du territoire d’Aru, François Botela, a demandé aux commerçants de continuer à payer les taxes en attendant la réaction des autorités compétentes.

«L’opérateur économique fait sa revendication, elle est fondée. Qu’on laisse un peu le temps à l’autorité de tutelle de voir cette situation. Le problème ne se pose vraiment pas avec acuité pour les routes», a-t-il déclaré.

Ces opérateurs économiques menacent de suspendre toute activité commerciale si les marchandises d’un seul commerçant étaient bloquées par le Foner pour l’obliger à payer ses taxes.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner