Ituri: la grève des commerçants entraîne la rareté des produits sur le marché d’Aru

Les produits de première nécessité deviennent rares sur le marché, après la grève observée par les commerçants de la cité d’Aru en Ituri dans la Province Orientale. Les magasins, les boutiques et les stations d’essence sont fermées, depuis vendredi 26 août.

«Le sucre, le savon, le sel, la farine de froment ou encore du riz se font rares sur le marché. Ce qui rend la vie plus difficile pour la majorité d’habitants », a déclaré le chef de centre de négoce d’Ariwara.

Plusieurs commerçants venus de  cités de Watsa,  d’Isiro et de Dungu dans le district du Haut-Uélé pour acheter des marchandises à Aru sont bloqués, selon lui.

La rareté de produits comme le riz et la farine de froment ainsi que la suspension du de transport en commun et des biens, faute de carburant, ont entraîné la hausse de prix de certaines denrées alimentaires.

Pour le chef de la localité d’Ariwara, cette situation perdure et risque de créer une tension sociale. Il demande l’implication des autorités compétentes pour résoudre le problème.

Les commerçants du territoire d’Aru ont débrayé,  vendredi 26 août matin. Ils réclament  la libération de cinq camions des marchandises bloqués par le Fonds national d’entretien des routes (Foner)  et le service d’hygiène du poste douanier d’Aru, a indiqué le président de la Fédération locale des entreprises du Congo (Fec/Aru). 

Depuis lors, la population locale ne sait donc  plus s’approvisionner en produits de première nécessité.

Le commissaire de district assistant de l’Ituri séjourne déjà sur place pour tenter de dénouer la crise, ont indiqué, lundi 29 août, des sources locales. 

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner