RDC: Matata Ponyo plaide pour une gestion transparente et équitable des ressources naturelles

Matata Ponyo, ministre congolais des Finances prononçant son allocution ce 3/08/2011 à Kinshasa, lors de la réunion des Banques nationales africaines.Matata Ponyo, ministre congolais des Finances prononçant son allocution ce 3/08/2011 à Kinshasa, lors de la réunion des Banques nationales africaines.

Matata Ponyo, ministre congolais des Finances prononçant son allocution ce 3/08/2011 à Kinshasa, lors de la réunion des Banques nationales africaines.

Le ministre des Finances, Matata Ponyo a plaidé pour une gestion des ressources naturelles basée sur le modèle de l’équité et de la transparence. Il s’est exprimé, jeudi 22 mars à la clôture du forum sur la gestion des ressources naturelles en Afrique sub-saharienne organisé à Kinshasa. Selon lui, « la transparence apporte toujours l’efficience dans la gestion au niveau des multinationales et des nationaux ».

 

« Cette gestion des ressources naturelles devrait passer par un bon leadership, la bonne politique macro-économique et une bonne répartition des ressources pour que la croissance soit inclusive et profitable à tous », a indiqué Matata Ponyo.

Concernant la gestion des ressources naturelle, l’ONG internationale Global Witness a recommandé, dans son rapport publié lundi 19 mars que les ressources naturelles de la République démocratique du Congo (RDC) soient utilisées dans l’intérêt de la population, estimant que le gouvernement précédant a secrètement cédé des actifs miniers lucratifs à « des entreprises obscures ».

Pour Global Witness, certains de ces actifs ont été vendus à des vils prix par rapport aux estimations commerciales de leur valeur et que les groupes armés et des réseaux criminels au sein de l’armée congolaise financent leurs activités grâce au contrôle illégal des mines dans certaines régions de l’est du Congo.

En réaction, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu a, au cours de cette rencontre, déclaré que ce rapport est subjectif et n’est basé sur aucune preuve.

Martin Kabwelulu a indiqué que la RDC a réalisé beaucoup de progrès en matière de gestion des ressources naturelles dont Global Witness n’est pas au courant.

« Nous avons produit le certificat de Kimberley qui a été adopté par le groupe de tous les bailleurs de fonds. Nous avons également qualifié beaucoup de sites miniers à l’est. Mais les gens de Global ne sont pas au courant de ça. Ils n’habitent pas dans ce pays. Ils viennent ici pendant deux ou trois jours et vont faire des rapports », a affirmé le ministre des Mines.

Extrait de l’allocution de Martin Kabwelulu au forum international sur la gestion des ressources naturelles:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le forum sur la gestion des ressources naturelles en Afrique sub-saharienne était organisé par le Fonds monétaire international (FMI) et le gouvernement congolais. Cette rencontre a permis aux participants de mettre en commun leurs connaissances et faire en sorte que l’exploitation des richesses issues des forêts, du pétrole et des mines aboutisse au bien-être économique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (84)
Ebola (82)
RDC (78)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)