Kalemie : les opérateurs économiques lèvent leur mouvement de grève

Une embarcation au port de Kalemie, Katanga, RDC

Les opérateurs économiques du district de Tanganyika ont levé leur mouvement de grève ce mercredi 22 août en début d’après-midi. Ils avaient déclenché cette grève la veille pour protester contre la perception par l’Office congolais de contrôle (OCC) de certaines taxes qui, selon eux, ont été supprimées en juin 2011 par l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito. Durant toute la durée de la grève, hormis le transport et les pharmacies, toutes les activités ont été à l’arrêt dans la ville de Kalemie. Il s’agit notamment des taxes sur le contrôle des produits d’origine toxique, soporifiques et des stupéfiants ainsi que les taxes sur les substances minérales comme la chaux vive et la soude caustique.

La suspension de ce mouvement de grève intervient après des discussions entre le commissaire du district, la Fédération des entreprises du Congo (Fec) et l’OCC. Les opérateurs économiques ont obtenu la restitution de leurs marchandises saisies par l’Office de contrôle à cause du non paiement de ces taxes.

Au sujet de l’illégalité de ces taxes, les partis en conflit ont convenu de s’en remettre à l’arbitrage de la justice.

Au cours de la caravane motorisée organisée pour lancer la grève, Félicien Munongo Masimango, président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec/Tanganika), avait dénoncé la saisie des marchandises par l’OCC :

« L’OCC est en train de saisir illégalement les marchandises des opérateurs économiques. Le parquet lui a demandé de restituer des biens qu’il a saisis illégalement et sans procédure. Le magistrat est descendu jusqu’au bureau de cet office mais l’OCC s’est entêté. »

Le commissaire du district avait refusé d’arbitrer le conflit entre les opérateurs économiques et l’OCC. « Il n’appartient pas à l’autorité d’interpréter la loi. Quand la justice va trancher, l’autorité fera exécuter », avait-il soutenu.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner