Kinshasa : des investisseurs du secteur minier réclament un meilleur climat des affaires

Des camions chargés des minerais bloqués sur la route de Kolwezi dans la province du Katanga/RDC, 11/03/2011.

La plate-forme des investisseurs du secteur minier « Infrastructures en Afrique, partenariat pour le développement » (IPAD)/RDC organise depuis le mardi 16 octobre sa 8e conférence à Kinshasa. Le thème retenu cette année est : « Vers un Congo et secteur minier industrialisés ». Les responsables des sociétés minières Randgold, Tiger et MMG ont exposé à l’ouverture de cette conférence. Ils ont notamment réclamé plus de sécurité pour leurs investissements.

Le représentant de l’entreprise Tiger a présenté le projet de construction d’une mine de cuivre, sans donner de précisions temporaires sur sa réalisation.

Le Directeur général de Randgold, Mark Bristow, a annoncé que son entreprise comptait couler ses premiers lingots d’or avant la fin de l’année 2013, indiquant vouloir construire « une mine d’or de classe mondiale ».

De son côté, Louis Watum, directeur de Kibali Goldmines, une entreprise partenaire de Rangold a confié que son entreprise éprouvait certaines difficultés notamment le manque d’un personnel qualifié.

« Pour avoir une main d’œuvre qualifiée, on est obligé de faire venir  des travailleurs d’autres provinces ou même de l’étranger », s’est-il plaint, regrettant que la complexité de certaines procédures administratives notamment les procédures de dédouanement.

Le Conseiller du chef de l’état en charge de l’aménagement du territoire et des infrastructures, Kimbembe Mazunga, présent à l’ouverture de cette conférence, a déclaré qu’il fallait mieux sécuriser les investisseurs et les investissements. « Les privés vont nous aider à développer ce pays », a-t-il lancé.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner