Interdits d’exploiter la 3G sur la fréquence 2100 Mhz : Vodacom, Airtel, Tigo et Africell s’opposent

Une page Internet.

Les sociétés  de téléphonie mobile Vodacom, Airtel, Tigo et Africell refusent d’exécuter la décision du tribunal de commerce à Kinshasa leur interdisant d’exploiter l’Internet 3G sur la fréquence 2100 Mhz. Pour les responsables de ces entreprises, l’arrêt du tribunal est illégal.

Le vendredi 26 octobre dernier, le tribunal de commerce a donné raison à Netherland British company (NBC), une société de droit congolais, qui accusait l’Autorité de régulation de poste, téléphone et télécommunications du Congo (ARPTC) d’avoir attribué à Vodacom, Airtel, Tigo et Africell l’autorisation d’exploiter la 3G sur la fréquence 2100 Mhz qu’elle estimait lui revenir de droit depuis 2004.

Dandy Yela, responsable des relations publiques et de la communication à Airtel, affirme que son entreprise et ses concurrentes se sont mises d’accord pour ne pas appliquer l’arrêt du tribunal de commerce de Kinshasa.

Ces entreprises soutiennent être dans la légalité, indiquant que l’exploitation de la 3G sur la fréquence 2100 Mhz leur a été accordée « dans le respect des procédures requises pour la passation des marchés en RDC ».

De son côté, Me Serge Lukanga, avocat conseil de la NBC, dit s’en tenir à l’autorisation qu’a attribué le ministère des Postes téléphones et télécommunications (PTT) à son client en 2004 pour une durée de 10 ans, ajoutant que si le gouvernement décide d’attribuer cette fréquence à une autre entreprise, « cela doit se faire dans le respect des procédures légales ».

Par ailleurs, l’avocat confie que la NBC « est prête à exploiter une autre fréquence, moyennant des compensations financières au regard de ses investissements ».

La troisième génération (3G) désigne une génération de normes de téléphonie mobile, représentée principalement par les normes Universal Mobile Telecommunications System (UMTS) et CDMA2000, permettant des débits bien plus rapides (de 2 à 42 Mb/s prévus à maturité du réseau) qu’avec la génération précédente, par exemple le GSM.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner