Congo Recruitment, sous-traitant d’Orange, accusé de ne pas respecter les contrats de travail

Un consommateur téléphonique dans une cabine publique situé le long d’une avenue de la commune de Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Près de quatre cents vendeurs des cartes prépayées et des cartes Sim de l’entreprise de télécommunications Orange ont refusé de travailler, jeudi 28 février, à Kinshasa. Ils sont mécontents de leur employeur, le cabinet de sous-traitance Congo Recruitment, qu’ils accusent de ne pas respecter ses obligations contractuelles en ne payant pas régulièrement leurs salaires.

«La sous-traitance, nous n’en voulons plus. Nous demandons à Orange de traiter directement avec nous plutôt qu’à travers le cabinet Congo Recrutement. Congo Recruitment nous a fait signer un contrat que lui-même ne respecte pas», déclare un vendeur des cartes qui faisaient partie des manifestants qui sont descendus dans la rue au centre d’affaires de Kinshasa.

Lorsqu’ils avaient signé leur contrat de travail en octobre 2012, Congo Recruitment leur avait promis un salaire de base de 150 dollars américains auquel devaient s’ajouter des primes de performance qui pouvaient atteindre jusqu’à 150 dollars américains, explique un manifestant.

«Mais ils n’ont rien respecté », affirme-t-il l’air désabusé.

Le salaire de décembre a été payé le 24 janvier, et celui de janvier, le 27 février. «A quand le salaire de février ? », s’interroge un autre mécontent. Ces employés accusent également Congo Recruitment de résilier le contrat de ceux d’entre eux qui posent des questions sur ce sujet.

«Nous demandons de refaire correctement le calcul de nos salaires, de payer les heures supplémentaires prestées, de calculer la performance de chacun», déclare une vendeuse qui menace de “saisir les organisations des droits de l’homme pour mauvais traitement“.

Mensonges

Réagissant aux revendications de ces employés, le chargé de la paie au sein de Congo recruitment, Auguy Kwerekwa, a estimé qu’ils «ont débité trop de mensonges».

“Congo recruitment a toujours respecté ses engagements vis à vis de son personnel. Le retard observé dans la paie des salaires de décembre et janvier est consécutif au temps de vérification de la prestation de chaque agent”, a-t-il affirmé.

D’après lui, les agents qui ont manifesté ne représentent qu’une infime partie de l’ensemble des employés.

Il a reconnu à ces agents leur droit de faire des revendications, mais leur a reproché «le non respect de la procédure contractuelle en la matière», sans fournir plus de détails.

Pour rappel, Orange a lancé ses activités en décembre dernier en RDC après avoir racheté Congo Chine Télécom. Outre le service de téléphonie cellulaire, l’entreprise fournit à ses abonnés un accès Internet avec la technologie 3G.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (71)
FARDC (65)
Djugu (45)
Léopards (43)
FCC (36)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)