RDC: le sac de ciment gris passe de 15 à 20 dollars à Kinshasa

Déchargement des sacs du ciment pour un chantier. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Depuis le jeudi 11 juillet, un sac de 50 kilos du ciment gris est passé de 15 à 20 dollars américains et même plus à mesure qu’on s’éloigne du centre ville de Kinshasa. Les demandeurs s’en plaignent et ne comprennent plus rien. Les revendeurs pointent du doigt les importateurs et autres grossistes les accusant d’avoir augmenté sans raison le prix en un temps record. Pourtant, le gouvernement provincial a condamné « la surchauffe injustifiée du prix du ciment gris » en cette période où beaucoup de chantiers de construction ont repris ou débuté.

Dans un communiqué, le ministre provincial des Finances, Économie, Commerce, Industrie, Petites et moyennes entreprises, Guy Matondo, a fustigé ce qu’il qualifie de «surchauffe injustifiée du prix du ciment gris sur le marché » kinois.

Ce communique souligne qu’aucun sac de ciment, qu’il soit local ou importé, ne peut être vendu à plus de 13 500 FC (15 dollars américains) auprès des distributeurs ou dépositaires. Les contrevenants s’exposeront aux peines prévues par la loi, a menacé Guy Matondo.

Les revendeurs se disent aussi victimes de cette situation, précisant qu’ils subissent plutôt la loi des distributeurs.

«Nous étions surpris de voir un camion remorque vendre [le sac de ciment]  à 16 dollars. Et deux jours plus tard, ils ont majoré de deux dollars. Nous ne comprenons rien. Comme hier [dimanche], ils vendaient à 19 dollars et nous, nous revendons à 20 dollars, juste pour gagner un dollar. Nous baisserons, s’ils baissent», a affirmé un des revendeurs.  

Mais, les importateurs disent n’avoir majoré que d’un dollar, c’est-à-dire qu’ils sont passé de 13.5 à 14.5 dollars. Cela ne peut donner lieu aux spéculations, soutiennent-ils, sans expliquer pourquoi cette majoration d’un dollar. Ils jettent à leur tour la balle dans le camp aux distributeurs.

Par ailleurs, certains dépositaires trouvés sur le marché expliquent que l’exonération accordée aux importateurs aurait été levée, ce qui serait à la base de cette majoration.

«La Cilu et la Cinat ne sont pas toujours en mesure de remplir le marché de Kinshasa. Il fallait encore continuer à exonérer l’importation jusqu’à ce que Cinat et Cilu fonctionnent en plein régime. La pénurie est toujours là », a estimé un revendeur.  

Entre-temps, le ministre de l’Économie et Commerce, Jean Paul Nemoyato, est en concertation depuis l’avant midi de ce lundi 15 juillet avec les importateurs pour tenter de trouver une solution à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner