Isangi: les perturbations de réseaux téléphoniques pénalisent le transfert d’argent

Des réparateurs des téléphones mobiles au marché «Koweït» à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Depuis près d’un mois, il y a coupure du réseau Airtel et de fortes perturbations sur celui de Vodacom, les deux opérateurs de la téléphonie cellulaire installés dans le territoire d’Isangi. Selon les commerçants de cette cité de la Province Orientale (125 km à l’Ouest de Kisangani), cette situation pénalise le transfert d’argent vers et en dehors d’Isangi.

«Il n’existe plus de réseau téléphonique à vrai dire ici à Isangi  depuis plus de trois semaines. Nous rechargeons parfois nos téléphones, mais nous ne parvenons pas à faire des appels. Je ne comprends pas ce qui se passe », déplore un abonné.

Les commerçants, eux, éprouvent des difficultés pour effectuer des transactions financières entre Isangi et les villes de Basoko et de Kisangani.

«On n’a pas de maisons de transfert sur place. Souvent, nous effectuons les transferts d’argent par téléphone. Malheureusement, on ne parvient plus à communiquer avec celui qui devrait réceptionner l’argent », a indiqué Janvier Bolengelaka, un commerçant d’Isangi-centre.

Pour leur part, les revendeurs des crédits se plaignent de la baisse sensible de leurs recettes.

«Je réalisais par jour 150 000 francs congolais [environ 163 dollars américains]. Et, c’est dans la soirée que nous faisons de bonnes recettes. Mais ce dernier temps chaque soir, le réseau ne fonctionne plus et je ne peux me contenter que de 50 000 francs [54 dollars américains] par jour».

Les responsables de ces réseaux téléphoniques évoquent des problèmes techniques et promettent de résoudre rapidement ce problème.

Lire aussi sur radio okapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner