RDC : la SCPT nie son implication dans la fraude des appels internationaux

téléphone

La Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT) nie recourir à la fraude des appels internationaux entrant en République démocratique du Congo (RDC) à travers la Sim box. Le Directeur général de cette entrepris de l’Etat, Placide Mbatika, l’a déclaré mardi 26 novembre à Radio Okapi.

Dans son rapport rendu public le week-end dernier, le ministère des Postes et Télécommunications a révélé que tous les réseaux de téléphonie cellulaire opérant en RDC sont piratés. La SCPT est aussi accusée de travailler de connivence avec Vodacom dans la piraterie des appels internationaux. Cette pratique fait perdre à l’Etat congolais environ 12 000 000 dollars américains chaque mois.

Pour Placide Mbatika, ce piratage est dû au fait que chaque opérateur des télécommunications en RDC est capable d’importer le trafic sans passer par l’opérateur de l’Etat, la SCPT.

« Le phénomène sim box est facilité en RDC parce que tout le monde [opérateur] importe du trafic de l’extérieur. Il suffit d’avoir une antenne satellite et tous les trafics tombent sur vous et vous mettez une boîte qui a 100 ou 150 sims qui chacune évacue des appels », explique-t-il.

Placide Mbatika estime que si tous les appels sont canalisés vers la SCPT, ce phénomène peut prendre fin.

« A ce stade, c’est comme si chaque opérateur a ses aéroports et ses avions. Un pays doit avoir un seul aéroport et les avions doivent tous atterrir à cet aéroport. Le code 243 c’est l’aéroport de l’information qui doit être géré et contrôlé par l’Etat à travers son opérateur de référence qui est la SCPT », ajoute-t-il.

Le directeur de la SCPT reste convaincu que « la technologie a tellement évolué » et qu’il est « facile de repérer les émetteurs Sim box ».

« La SCP est assez outillé pour faire ce travail », assure Placide Mbatika.

Le ministre des Postes et Télécommunications, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, avait déclaré mardi 22 octobre, que les entreprises des téléphonies cellulaires étaient impliquées dans la fraude des appels internationaux, opérée à travers le boitier électronique Sim box.

La Sim box est un dispositif qui contient plusieurs cartes Sim et fait apparaître les appels venant de l’étranger comme émis en RDC. Il permet de se soustraire aux tarifs de terminaison et aux taxes en vigueur en RDC. Il peut gérer jusqu’à un million de minutes par mois.

Engagé dans la lutte contre la fraude dans les communications internationales à destination de la RDC, le gouvernement a réussi à récupérer 12 000 000 de minute, soit 9 720 000 $US. Ce qui équivaut à 10% des recettes annuelles perdue autrefois par le trésor public.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (74)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)