Katanga: les investisseurs invités à recourir à la main d’œuvre locale

Une vue du marché Mzee Kabila à Lubumbashi (RDC). Ph. Radio Okapi

Les autorités provinciales du Katanga appellent les entreprises implantées dans cette province à promouvoir la main d’œuvre congolaise pour réduire le taux de chômage. Elles ont lancé cet appel le vendredi 24 janvier dernier au cours d’une table ronde organisée par la Fédération des entreprises du Congo (FEC) sur l’organisation de la sous-traitance dans cette riche province minière.

Les participants à cette table ronde ont notamment regretté que la sous-traitance dans le secteur  minier soit presque exclusivement réservée à des étrangers.

Selon eux, il existe pourtant des entreprises congolaises capables de fournir les mêmes services demandés aux étrangers.

Le premier vice-président de la FEC au Katanga affirme que ce problème touche l’ensemble du secteur économique de la province. Il a déploré que les entreprises agropastorales et commerciales recourent également à une sous-traitance étrangère qui, à son tour, fait appel à des entreprises locales pour exécuter certaines tâches.

Selon lui, ce recours à la sous-traitance étrangère ne permet pas de réduire le taux de chômage dans la province.

Une participante à la table ronde fait remarquer que malgré l’augmentation de la production minière au Katanga, les habitants de la province ne sont pas moins pauvres qu’avant.

Les investisseurs qui ont pris part à ces discussions n’ont pas souhaité commenter cette interpellation.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner