Comesa : la RDC espère des avantages douaniers

Jean-Paul NEMOYATO, Ministre congolais de l’économie le 31/07/2013 au studio de Radio Okapi a Kinshasa. Photo John Bompengo

Le ministre congolais de l’Économie et Commerce, Jean-Paul Nemoyato, estime que l’adhésion de la RDC au Marché Commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) sera avantageuse pour l’économie congolaise. Elle apportera notamment des avantages douaniers aux commerçants opérant dans l’est de la RDC. Kinshasa va accueillir les 26 et 27 février prochains le 17e sommet des chefs d’État et de gouvernement de cette organisation qui compte 20 pays.

Jean-Paul Nemoyato soutient que les opérateurs économiques des provinces de l’Est du pays, frontalières des pays membres du Comesa vont bénéficier de certains avantages douaniers.

« Du point de vue économique, l’espace économique s’élargit. Par exemple, les opérateurs économiques du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Maniema et de la Province Orientale, ils font leurs importations et leurs exportations via les pays de l’Est. Ce qui fait qu’il y a un certain nombre d’avantages douaniers dont ils vont bénéficier du fait d’un tarif extérieur commun appliqué à tous les pays [membres du Comesa]. Le coût de dédouanement des marchandises importées à travers cette région-là va naturellement baisser. Si le coût baisse, le prix de vente aux consommateurs va aussi baisser », explique le ministre congolais.

Selon lui, la RDC va également bénéficier d’un certain nombre d’infrastructures grâce à cette adhésion.

«Il y a aussi un certain nombre d’avantages en termes d’infrastructures. Il y a tout un fonds destiné à la mise en commun des infrastructures notamment de communication au niveau des pays membres. Ce qui fait qu’il y aura un corridor qui viendrait de Mombasa jusque dans la Province Orientale. Les infrastructures routières dans ce corridor peuvent bénéficier du financement du Comesa», souligne Jean-Paul Nemoyato.

Un projet de loi portant adhésion de la RDC à la zone de libre-échange du Comesa est en cours d’élaboration. Il sera bientôt adopté par le gouvernement avant d’être soumis au Parlement.

A en croire le ministre congolais, l’adhésion de la RDC à cette zone de libre-échange économique présente beaucoup d’avantages pour l’économie congolaise.

Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe est une organisation internationale à vocation régionale de l’Est africain dont l’objectif est de créer une union douanière entre ses vingt pays membres. Ce marché commun, fondé en décembre 1994  pour renforcer un accord de libre-échange en place depuis 1981, regroupait en 2006 une population totale de 340 millions d’habitants et a un produit intérieur brut total de 170 milliards de dollars américains. Le volume des transactions commerciales entre les pays membres et le reste du monde atteint annuellement 52 à 60 milliards de dollars américains entre 1997 et 2002.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner