Equateur : la mesure de suppression de 38 taxes fluviales souffre d’exécution

Une embarcation sur le fleuve Congo. Photo channel.nationalgeographic.com

L’arrêté interministériel supprimant la perception de trente-huit taxes fluviales n’est pas appliqué au Nord Ubangi et à Gbadolite dans la province de l’Equateur. La Fédération des entreprises du Congo (Fec) l’a dénoncé jeudi 17 juillet. Elle accuse particulièrement la Direction générale des recettes de la province de l’Equateur (DPRE) de ne pas respecter cette mesure.

A en croire la Fec, non seulement que la DPRE ne respecte pas cet arrêté interministériel, mais aussi elle taxe doublement des produits manufacturés en provenance de Kinshasa.

« On continue à recevoir selon les anciennes habitudes. Et la Fec dit non et déclare que tout le monde doit se soumettre à l’arrêté interministériel. Pour le moment, il ya 3 bateaux accostés à Businga qu’on ne sait pas décharger », a affirmé le président de la Fec de l’Equateur, Paulin Moloto.

La DPRE fait parfois payer « par contrainte », a ajouté Paulin Moloto, qui a indiqué que les opérateurs économiques sont parfois conduits au Tribunal de paix où ils payent aussi des amendes.

« Nous ne vouons pas qu’un produit qui est déjà taxé au niveau national le soit encore au niveau de la province. C’est ce qui pèse sur les opérateurs économiques », a souligné Paulin Moloto.

De son côté, le commissaire de district du Nord Ubangi a réuni les deux parties autour de la question mais aucune solution n’est jusque là trouvée.

38 taxes à «caractère illégal » dans le secteur fluvial et lacustre en RDC ont été supprimées jeudi 19 juin par un arrêté interministériel signé par neuf membres du Gouvernement. Ces taxes ne peuvent plus, souligne l’arrêté, sous aucun prétexte, être réclamées aux armateurs et tenanciers des ports.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner