Le vice-président de la Banque mondiale en visite en RDC

Les conduites forcées d’Inga 2 (SNEL), 8m de diamètre chacune, qui amènent l’eau à chacune des turbines, 2005.

Le vice président de la Banque Mondiale en charge de la zone Afrique, Makhtar Diop, entame ce jeudi 24 juillet une visite de travail de quatre jours en RDC. Il doit notamment se rendre au barrage d’Inga, dans le Bas-Congo. Son institution a accordé un financement pour ce projet en mars dernier, à hauteur de 73, 1 million de dollars américains. Ces fonds doivent servir à l’assistance technique au développement du projet hydroélectrique Inga 3.

La Banque mondiale veut financer ce projet pour permettre à la RDC d’exploiter son vaste potentiel hydroélectrique et de permettre à une grande partie de sa population d’accéder à l’électricité.

Moins de 10% de la population congolaise a accès à l’énergie électrique.

Pour Makhtar Diop, l’investissement dans des projets qui peuvent accroître l’accès des populations à l’électricité est essentiel à la réalisation du double objectif de son institution : mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.

Durant son séjour, Makhtar Diop devrait s’entretenir avec certaines autorités du pays, des représentants de la société civile et des partenaires au développement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: la Banque mondiale satisfaite de ses différents projets

RDC : le Sénat vote la ratification du projet Grand Inga sous réserves

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner