RDC : une conférence sur la croissance économique se tient à Kinshasa

L’ambiance des détaillants du marché central de Kinshasa, installés le long de l’avenue Luambo Makiadi (ex- avenue Bokassa) en réhabilitation. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Une conférence sur la croissance économique en RDC se déroule du 8 au 9 janvier à Kinshasa. Les participants à ce forum, une vingtaine, réfléchissent sur les moyens de faire en sorte que les retombées de cette croissance, réalisée en 2014, puisse profiter à la population congolaise. La RDC a réalisé un taux de croissance de près de 9% en 2014 et un taux d’inflation de 1 %; ce qui est une performance exceptionnelle depuis près de 40 ans.

«Cette création des richesses à des taux très élevés peut être partagée et profiter à l’ensemble de la population dans le domaine de l’éducation, dans le domaine de la santé, dans le domaine de l’agriculture, dans le domaine du développement routier, du développement de la communication », a indiqué le Premier ministre, Augustin Matata.
Pour le chef du gouvernement, il n’y a pas de modèles à transposer en RDC, parce que chaque pays est un format particulier.
«La RDC est un format particulier. Et donc sur base de ses variétés, de ses potentialités, la RDC peut tracer son chemin. C‘est pour ça d’ailleurs que nous essayons de tirer profit de l’expérience et des théories des hommes compétents, des hommes de haut niveau dans ces domaines pour que nous puissions tracer le chemin le plus approprié pour la République démocratique du Congo. Et c’est possible», a poursuivi Matata.
La Banque centrale du Congo (BCC) avait annoncé fin décembre dernier que l’économie de la RDC a enregistré un taux de croissance de 8,9 % en 2014. Un taux de croissance supérieur à la moyenne africaine estimée à environ 6%. La banque centrale projette un taux de croissance de 10% pour 2015. En 2013, le pays avait enregistré un taux de croissance de 8,5%.
La BCC avait révélé que la vitalité de la croissance en RDC résultait essentiellement des performances du secteur primaire. La contribution de ce secteur dans la croissance congolaise a été de 46,2%, avec une part de 37% pour la branche « extraction » qui comprend notamment les activités minières.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner