Nord-Kivu : Enough Project rapporte «les crimes économiques» commis en RDC

Sacs des minerais volés et retrouvés aux Ets. Maisha à Lumbumbashi au Katanga, 9/02/2011.

L’ONG internationale Enough Project a publié lundi 26 janvier un rapport intitulé «Vol ou pillage planétaire, jugez les crimes économiques en RD Congo». Le rapport de 20 pages retrace le mode d’exploitation et de trafic des minerais par les groupes armés actifs dans l’Est de la RDC. Enough Project cite une dizaine de groupes armés accusés de participer à ces activités de commerce illicite des minerais.

Parmi les groupes armés cités dans le rapport, on compte la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), les rebelles rwandais des FDLR et plusieurs groupes Maï-Maï tels quel le Rassemblement pour l’unité et la démocratie (RUD), l’APCLS, le NDC de Cheka, les Raïa Mutomboki et la Fontaine.

Ces groupes exploitent plusieurs sites miniers, notamment dans les territoires de Walikale, Masisi et dans le sud de Lubero.

D’après le rapport, ils commettent différentes formes de violations des droits de l’homme dans le secteur où ils opèrent dont l’esclavage sexuel, le recrutement d’enfants ou encore la torture.

Pour mettre fin à ces crimes, le rapport réclame la mise en place de chambres mixtes à la Cour pénale internationale (CPI) pour juger les crimes économiques. Enough Project demande l’appui du Conseil de sécurité des Nations unies pour la création de ces chambres.

Le rapport accuse aussi certains éléments de l’armée congolaise (FARDC) d’être impliqués dans ce commerce illicite de minerais, en fournissant un régime de protection aux groupes armés.​

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner