RDC: opérateurs économiques et banquiers sensibilisés au système REPSS

20e réunion du comité des gouverneurs des banques centrale du Marché commun de l’Afrique de l’Est et Australe(Comesa) tenue à Kinshasa du 24 au 27 novembre 2014. Radio Okapi/Photo John Bompengo

Après l’adhésion de la RDC au système régional de paiement et de règlement du Comesa appelé REPSS, la Banque centrale du Congo (BCC) et la chambre régionale  de compensation du Comesa  sensibilisent les opérateurs économiques et les banquiers à l’utilisation de ce système depuis jeudi 5 février à Kinshasa. Le REPSS permet à deux entreprises de deux pays de l’espace Comesa de faire des transactions financières directement sans passer par des banques étrangères.

Pour le gouverneur de la BCC, Deogratias Mutombo, ce système contribue à promouvoir le développement du commerce et l’investissement au sein du Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (Comesa).

A (re)Lire: Comesa : les participants recommandent la connexion au système REPSS

Décidé en juin 2009 par les chefs d’État et de gouvernement du Comesa, le système REPSS a effectivement démarré en octobre 2012.

Ce système vise à faciliter les paiements des transactions commerciales intra-régionales en temps réel, aux moindres coûts et sans faire intervenir les correspondants étrangers.

En clair, le système REPSS permet à deux entreprises de deux pays de l’espace Comesa de faire des transactions financières directement sans passer par des banques étrangères (la Réserve fédérale américaine pour les échanges en dollars ou la Banque centrale européenne pour les échanges en euros).

Devant un auditoire composé d’experts de la BCC, des banques commerciales congolaises et d’autres venus d’autres pays du Comesa, Deogratias Mutombo a parlé des avantages de ce système. Il a notamment évoqué la possibilité de faire des paiements en temps réel à un coût moindre.

En plus de ces avantages, a ajouté le gouverneur de la BCC, le REPSS offre la possibilité de recourir au crédit à l’importation ou à l’exportation auprès de la banque de la Zone d’échanges préférentiels du Comesa (ZEP).

Ce système comporterait d’autres avantages :

-Faciliter l’obtention de l’assurance-risques à l’import-export par l’agence pour l’assurance du commerce en Afrique

-Aider à l’identification des opportunités d’investissement régional et de financement

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner