Le traitement de la fistule

Une femme victime de viol.

Le traitement de la fistule va au-delà de la seule réparation des lésions tissulaires. C’est une communication ou un trou anormal qui se forme entre la voie vaginale et la vessie ou le rectum des suites d’un viol ou de complication d’accouchement. Le processus de guérison de la fistule comporte des volets d’accompagnement tel que la formation professionnelle, le micro-financement pour lancer des activités gériatriques de revenus, des activités de sensibilisation des communautés et autres.

L’une des mesures qui permet de redonner espoir aux femmes guéries de fistules consiste à rompre le silence qui entoure cette affection et à lutter contre l’opprobre qui y est attaché. Ici la stratégie adoptée par UNFPA est de faire des femmes guéries, des ambassadrices de lutte contre la fistule, auprès de la communauté.

Cela du fait que la plupart des malades souffrent de silence à cause des odeurs dégagées par les urines qu’elles perdent sans contrôle. Les ambassadrices ont donc pour rôle de dénicher ces victimes silencieuses et de les amener au traitement. Aussi, le témoignage des ambassadrices rassure la communauté sur le caractère curable de la maladie si la prise en charge est correcte en évitant la stigmatisation et le rejet.

Après l’opération, les femmes guéries de fistules peuvent généralement recommencer à vivre normalement et pleinement et surtout avoir d’autres enfants. Mais certaines d’entre elles, notamment celles qui ont vécu pendant des années avec cette affection ou encore qui ont été isolées, peuvent avoir besoin d’un soutien psychologique, économique ou social pour se remettre entièrement de leurs épreuves. Les femmes qui souffrent de fistules complexes ont également besoin d’une thérapie physique ou des soins médicaux spécialisés.

Depuis 2006, UNFPA a fait bénéficier à plus de 900 femmes, d’une réinsertion socioéconomique sous forme d’apprentissage en coupe et couture, en esthétique et en transformation des produits. Certaines autres ont été formées en gestion de microcrédit et ont bénéficié d’une subvention pour faire le commerce de leur choix. La stratégie s’est avérée efficace car après la réinsertion socioéconomique, beaucoup de ménages brisés se sont reconstitués, certaines femmes ont repris leur rôle dans la communauté et plusieurs autres sont devenues chef d’entreprise du fait de la main d’œuvre employée grâce aux connaissances acquises lors des différentes formations.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner