Katanga: 10 cas de morsures de chiens en une semaine à Bukama

Des chiens dans un domicile à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Cinq personnes présentent des signes de rage sur les dix qui ont été mordues, en une semaine, par les chiens errants dans la cité de Bukama, à plus de 500 km de Lubumbashi, chef-lieu du Katanga, selon le responsable de Service de l’Agriculture, Pêche et Elevage. Chez l’homme, la rage se manifeste par des signes tels que l’excitation, la fièvre modérée et parfois des vomissements.

La rage est transmise à l’homme lorsqu’il est mordu par un chien ou un chat infecté par le microbe ou virus qui cause cette maladie. Selon, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le chien est à l’origine de 99 % des cas mortels de la rage, à travers le monde.

Pour éviter la rage, la personne mordue doit recevoir le sérum antirabique associé au vaccin.

Des sources sanitaires à Bukama renseignent qu’il ya rupture de stocks de vaccin antirabique depuis une année. Ce qui fait qu’il n y a pas moyen pour que ces personnes mordues reçoivent des soins appropriés.

Faute de prise en charge médicale adéquate, la plupart des personnes victimes de ces morsures des chiens recourent à la médecine traditionnelle pour recevoir des soins.

Il faut donc parer au plus pressé pour acheminer du vaccin antirabique dans la cite de Bukama et aussi assurer une prise en charge médicale adéquate aux personnes mordues par des chiens.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner